jeudi 01 octobre 2020 16:40:23

Combat sur tous les fronts

PUBLIE LE : 04-08-2020 | 0:00 | EL MOUDJAHID

Les faits le montrent clairement. Après la destruction des équipements médicaux et les agressions verbales et physiques subies par le corps médical, des mains criminelles poursuivent leur sale besogne, pour tenter, en revanchards invétérés, de porter atteinte aux acquis de la nouvelle Algérie porteuse de rupture radicale avec un régime corrompu, prédateur et autoritaire.
Les coupures d’eau de l’Aïd-el-Adha, impromptues et subites, et le patrimoine forestier en feu sont les indicateurs précis d’une campagne systématique de déstabilisation. Est-il logique que l’eau cesse de couler uniquement pendant
les 2 jours de l’Aïd ?
Est-il concevable que le bilan prometteur de la campagne agricole, supérieure à la meilleure année (2018) réalisée depuis l’indépendance, soit anéanti par la flambée soudaine du mois de juillet des pyromanes coupables de crimes contre l’écologie ?  Les feux de forêt gagnant en intensité, notamment dans les wilayas de Tizi Ouzou, de Béjaïa, de Sétif et de Tiaret, riche en pins d’Alep, ont une origine humaine liée au trafic illicite des produits forestiers, au braconnage et au pillage du liège.  Les causes ont été recensées par la Direction générale des forêts, appelant à une vigilance accrue. En attendant de plus amples explications, une enquête immédiate a été ordonnée par le président de la République, pour faire toute la lumière sur la succession des actes commis pendant l’Aïd. Ce sujet a été abordé, hier, lors de la réunion du Haut conseil de sécurité présidé par le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune. Il s’agit de déterminer les causes des incendies qui ont ravagé le patrimoine forestier, l’absence de liquidité dans certaines banques et postes, l’arrêt de la station de dessalement de Fouka et les coupures d’eau et d’électricité sans préavis dans des quartiers de la capitale et d’autres grandes villes pendant les 2 jours de l’Aïd. Incontestablement, sur la base des enquêtes effectuées par les services de sécurité, il est établi que des mains criminelles, moyennant des incitations financières, sont derrière les actes d’agression des médecins, tous corps confondus, la destruction des biens mobiliers et immobiliers, le vol des corps des défunts et les atteintes à la dignité des patients, du corps médical et des personnes décédées.  Une ordonnance a été signée, dimanche, par le président de la République, pour réprimer, avec la plus grande fermeté et rigueur, ces agressions préméditées dont le but est de semer le doute sur la capacité des autorités de gérer efficacement la pandémie. Mais au-delà de l’ignominie des actes attentatoires à la dignité et à la vie d’autrui, la formidable mobilisation de l’armée en blouse blanche et des soldats du feu est la meilleure réponse aux apôtres du chaos, d’ici ou en exil doré, au service des agendas étrangers.
EL MOUDJAHID 

 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions