Clôture du mois du patrimoine : La culture comme ressource économique

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a procédé, hier au musée national du Bardo, à la clôture officielle du Mois du patrimoine intitulé, pour cette édition, «Patrimoine culturel et valeur économique».
PUBLIE LE : 18-05-2016 | 23:00

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a procédé, hier au musée national du Bardo, à la clôture officielle du Mois du patrimoine intitulé, pour cette édition, «Patrimoine culturel et valeur économique».

Le ministre a déclaré à la presse, en marge de l’inauguration d’une exposition ayant comme thématique l’habit traditionnel algérien, que la culture est capable de donner un souffle à l’économie nationale. «Nous avons consacré la thématique de ce Mois du patrimoine à l’approche entre la culture et l’économie. L’Algérie est un pays riche en histoire et en patrimoine, si nous employons de façon intelligente la culture comme ressource, elle donnera des résultats positives sur l’économie nationale»,  a précisé le ministre. Azzedine Mihoubi a par ailleurs mis en exergue le rôle capital que les mass media et la presse doivent jouer pour vulgariser et informer, à propos du contenu des programmes des musées, qui, faut-il le signaler, n’arrivent toujours pas à accueillir le public en masse, et ce en dépit des somptueuses expositions organisées périodiquement. «Il y a un manque flagrant quant à la promotion des activités des musées en Algérie, nous allons doubler les efforts sur ce point afin de réconcilier l’Algérien avec le musée, nous comptons même généraliser cette démarche sur les médias locaux», a encore noté le ministre.
De son côté, le directeur du patrimoine au ministère de la Culture, Mourad Bouteflika, estime que son département compte adopter une nouvelle stratégie pour donner une bouffée d’oxygène aux musées nationaux. Cette démarche vise à former des compétences susceptibles de gérer les musées et de les rendre accessibles au public. Cette réouverture des musées sur la société passe également, selon les dires de l’interlocuteur, par l’ouverture sur l’économie et faire en sorte que le musée soit une source rentable d’un point de vue touristique et non pas un simple endroit fréquenté par occasions.
Lors d’une visite guidée organisée par le ministère de la Culture au bénéfice des journalistes des rubriques culturelles, trois points ont été au programme, à savoir le Musée public national d'art moderne et contemporain (Mama), avec, notamment la présentation d’une série d’œuvres déplaçant les 147 de M’Hamed Issiakhem, ainsi que d’autres donations artistiques de valeur. La deuxième escale a été le Musée national des antiquités et des arts islamiques, où l’on peut découvrir une ravissante exposition sur la mosaïque à travers un voyage qui emmène de l’époque hamadide et zianide jusqu’à l’époque ottomane. L’exposition met en avant par ailleurs la relation artistique qu’entreprend l’Algérie avec nombreux pays, à l’exemple de l’Iran, de la Tunisie, de la Turquie, des Pays-Bas, de l’Espagne et de l’Italie.
Questionnés sur le budget alloués par le ministère de la Culture pour chaque musée, la directrice du musée national du Bardo, Fatima Azzoug, a affirmé que celui-ci est inférieur à 5 milliards de centimes, bien que 7 milliards de centimes aient été attribués au Musée national des antiquités et des arts islamiques, et  6,2 milliards de centimes au centre du Mama, selon Mohamed Djehiche, directeur du musée.
Kader Bentounès
 


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : [email protected]