mardi 20 octobre 2020 00:01:08

L’histoire de l’Andalousie convoquée

«La pièce Lissan Ben El Khatib du théâtre régional de Tizi-Ouzou sera présentée à Tlemcen

PUBLIE LE : 23-01-2011 | 18:32
D.R

Le Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou  (TRTO) participera à la prochaine manifestation "Tlemcen,
capitale  de la culture islamique" par la présentation, en avant-première, d’une nouvelle  pièce théâtrale intitulée "Lissan Ben El Khatib", un penseur et célèbre homme  d’Etat de l’Andalousie.     

Cette pièce, écrite par Hacène Miliani, auteur de "La Spirale", et  mise en scène par Mme Fouzia Ait El Hadj, directrice du (TRTO), figure parmi  19 œuvres sélectionnées par un jury national pour représenter le 4eart à cette manifestation culturelle qu’abritera la capitale des Zianides, selon Melle  Idja Feroudja, chargée de communication de cet établissement culturel. Ces pièces, a-t-elle dit, sont programmées pour leur interprétation  sur scène, à la dernière décade de février prochain. "La trame de cette pièce est tissée sous forme d’une convocation de  l’histoire, à travers une série de questionnements sur les raisons qui ont poussé  Lissan Eddin El Khatib (1313-1374), premier ministre et le plus célèbre homme  de lettres de l’Andalousie, au temps du Sultan de Cordoue Abou El Hadjadj Youcef,  à fuir son pays pour se réfugier à Tlemcen, puis à Fès (Maroc), a indiqué à  l'APS l’auteur du texte, M. Miliani. Selon la même source, cette œuvre dramaturgique "restitue", à travers  la biographie de ce personnage émérite, "un pan entier de l’histoire de l’Andalousie  en déclin, sur un fonds de luttes sournoises entre les courtisans du roi et  les ambitions démesurées des vassaux". Après un long rayonnement sans pareil, la vie sociale en Andalousie  a sombré, vers la deuxième moitié du XIIIème siècle, dans des dissensions et  des troubles, dont les Andalous ne se souciaient guère, occupés qu’ils étaient  beaucoup plus à jouir de la vie par n’importe quel moyen, qu’à défendre leur  Cité contre des dangers externes persistants, a-t-il expliqué. Cette pièce théâtrale se veut être également "de par les similitudes  et les caprices de l’histoire, une lecture sociologique et historique d’une  période qui ressemble tant à la notre", a ajouté M. Miliani. Par ailleurs, le chantier théâtral 2011 du TRTO "Kateb-Yacine" porte  sur la mise en œuvre d’un ensemble de pièces, dont "L’opprobre", "La Terre  et le sang", adaptée du roman éponyme de Mouloud Feraoun, "Nuits et songes  d’été", adaptation en Tamazight de l’œuvre de Shakespeare et "l’Hôpital  dans un camp militaire".
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions