L’association Sirius : “L'éclipse solaire doit être observée avec des "instruments appropriés”

Le spectacle cosmique qu'offrira demain matin l'éclipse solaire partielle ne sera pas sans risque pour la vue, d'où la nécessité d'utiliser des "instruments appropriés"
PUBLIE LE : 02-01-2011 | 19:44

 Le spectacle cosmique qu'offrira demain matin l'éclipse  solaire partielle ne sera pas sans risque pour la vue, d'où la nécessité d'utiliser  des "instruments appropriés", a recommandé dimanche le Pr Jamal Mimouni, du  département de Physique de l'université de Constantine.    
L'observation du soleil sans protection est "dangereuse", suivre une  éclipse solaire à l'œil nu peut provoquer des "lésions rétiniennes graves" et  la règle générale reste de ne jamais regarder directement le soleil, a conseillé  le Pr Mimouni dans une note explicative à propos de l'éclipse solaire partielle  qui touchera l'Algérie demain matin.   
Comme toute éclipse solaire partielle, elle ne pourra être observée  à l'œil nu et seule une observation à l'aide d'instruments appropriés permettra  d'admirer ce spectacle cosmique, a précisé le spécialiste, également président  de l'association Sirius d'astronomie.    
Evoquant les risques que présente l'observation de l'éclipse sans  protection, il a expliqué qu'"il suffit qu'une partie du disque solaire soit  fixée directement par un œil pour que la rétine soit irrémédiablement endommagée  avec risque de cécité totale".    
"L'observation doit être impérativement se faire avec des lunettes d'éclipse  ou des filtres solaires (mylar ou polymère noir) certifiés, ou des lunettes de  soudeur de grade 14 et plus", a-t-il ajouté.     
L'autre possibilité, selon le Pr Mimouni, est d'observer le phénomène  par projection à travers un instrument optique (jumelles, télescope...).          
Il est, en revanche, déconseillé d'utiliser des lunettes de soleil,  des films radiographiques, des pellicules photographiques ou des verres fumés,  car ceux-ci n'ont aucune protection.    
L'éclipse débutera à Alger à 7 h 43 mn et se terminera à 10 h 10 mn. Elle  verra son maximum à 8 h 52 mn, avec un taux de 56,3%. Dans les autres régions  du pays la grandeur de cette éclipse sera variable de 30% à Tamanrasset à 60%  à El Kala.   
Le phénomène, né de l'interposition de la lune entre la terre et le Soleil, sera, également, partiel dans le monde et touchera, ainsi, les régions  de l'Afrique centrale et de l'ouest et la Sibérie (Russie). Il atteindra son  maximum au nord de la Suède avec un taux de 85,72%.    
L'éclipse solaire, qui est un phénomène périodique dans le temps, s'est  déjà produite en Algérie à plusieurs reprises, la dernière remontant au 29 mars  2006.  
La prochaine éclipse partielle, quant à elle, se produira le 3 novembre  2013, alors qu'une éclipse totale se produira le 2 août 2027.
 


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : [email protected]