lundi 21 septembre 2020 00:29:13

Les jeux africains de la jeunesse tiennent toutes leurs promesses : l’Algérie s'illustre, Chakira l'algérienne fait un tabac

Le rideau vient de tomber sur les deuxièmes jeux africains de la Jeunesse de Gaborone dans la joie et l'allégresse.

PUBLIE LE : 04-06-2014 | 23:00
D.R

Le rideau vient de tomber sur les deuxièmes jeux africains de la Jeunesse de Gaborone dans la joie et l'allégresse. L'Algérie aura finalement démontré au cours de ces joutes qu'elle possède des atouts considérables dans bon nombre de disciplines comme la boxe, judo, athlétisme et escrime, et, à un degré moindre, le tennis de table.

Elle  a même pu, grâce à ses jeunes talents, obtenir des médailles dans tous les sports à l'exception de l'aviron, mais a été fortement handicapée par les performances de ses adversaires dans la natation qui fut la grande déception bien qu'elle avait pourtant dans un passé récent valu des satisfactions. Il faut cependant relever que sur les 75 athlètes qui se sont produits à Gaborone, 47 d'entre eux ont été médaillés, ce qui représente environ les deux tiers de la délégation. Le pari du ministère des Sports et du comité olympique a donc été tenu et les résultats plus que satisfaisants lorsqu'on sait que l'Afrique du Sud, l'Egypte et le Nigéria ont envoyés des délégations allant jusqu'à 250 athlètes.
Ce résultat est somme toute considérable et augure d'un avenir des plus radieux pour le sport algérien. La soirée de samedi restera longtemps gravée dans les mémoires, car les festivités de la cérémonie de clôture ont été marquées par d'une part la récupération du drapeau des Jeux par Mustapha Berraf, le président du COA, mais aussi par la jeune star de la chanson algérienne Chakira el Djazaïria qui a fait vibrer le plus grand stade du Botswana devant une foule qui lui était entièrement acquise et des jeunes qui n'ont cessé de danser tant la joie était de mise en cette merveilleuse journée. Le sport et la culture algériens étaient donc au rendez-vous pour rendre aux Botswanais et à tous les jeunes africains la juste récompense aux prodigieux efforts entrepris par cette nation qui aura relevé le grand défi qui se posait à elle. La présence du président du CIO qui était accompagné pour la circonstance de plusieurs personnalités du sport mondial montre tout l'intérêt accordé à la jeunesse africaine qui comme l'a rappelé le président de l'ACNOA, le général Lassana Palenfo est estimée à 500 millions de personnes et pourrait atteindre dans les dix années qui viennent le milliard. D'ou l'absolue nécessité de prendre en charge cette frange de la population en lui permettant de s'épanouir et surtout de développer les énormes potentiels  dont elle dispose.
 L'Algérie semble avoir bien compris cette problématique puisque d'énormes investissements son consentis dans les infrastructures sportives qui devraient servir le  Mouvement sportif africain, mais les prochains Jeux de la jeunesse africaine se tiendront à Alger et seront certainement la meilleure occasion pour l'Algérie de s'affirmer comme la première nation sportive du continent.
La préparation doit cependant commencer dès maintenant et non pas à la dernière minute comme de coutume. La bonne performance de ces jeux  qui ont permis à notre pays de faire  bonne figure doit servir de stimulant pour la mise en place d'une véritable politique des jeunes talents.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions