lundi 21 septembre 2020 13:40:32

Feux de forêt : Anticiper pour mieux traiter

Saison estivale oblige, la prévention contre les feux de forêts et la coordination entre différents intervenants doivent être de mise afin d’éviter la dégradation, voire la perte de notre patrimoine forestier.

PUBLIE LE : 13-05-2014 | 23:00

Saison estivale oblige, la prévention contre les feux de forêts et la coordination entre différents intervenants doivent être de mise afin d’éviter la dégradation, voire la perte de notre patrimoine forestier.
C’est dans cette optique que le comité national de prévention et de lutte contre les feux de forêt tiendra la semaine prochaine une réunion en vue d’arrêter le dispositif adéquat pour faire face à ce risque.
Déjà, pour le prochain quinquennat, un plan ambitieux est prévu dans ce sens.  Composé de représentants de 12 départements ministériels et de plusieurs institutions et autres organismes, ce comité constitue un outil efficace de lutte contre les feux de forêts et surtout dans son action d’anticiper les incendies. «Nous allons présenter devant le comité le bilan de 2013 et voir le dispositif devant être mis en place cet été », a affirmé le directeur général de la direction générale des forêts.
Mohamed Seghir Noual qui s’exprimait en marge de la signature du protocole d’accord avec le Commandement de la Gendarmerie nationale portant protection du domaine forestier a rappelé que la DGF, soucieuse de préserver le patrimoine forestier, lancera dés l’ouverture de la saison estivale, le 1er juin, comme chaque année du reste, une campagne de prévention et de lutte contre les feux de forêt. Fort d’une superficie de 4,1 millions d’hectares, le patrimoine forestier algérien encourt chaque été le risque de voir cette surface se rétrécir. En 2013, et durant la période allant du 1er juin au 31 octobre, la superficie totale parcourue par le feu s’est élevée à 13.102 ha dont 57 % de la surface ayant touché les formations végétales ligneuses entre forêts (3618 ha) et maquis (3.808).
Le reste de la superficie concerne les autres formations végétales non ligneuses qui se régénèrent de manière spontanée l’année qui suit les incendies. Le nombre de foyers enregistrés durant cette période était est de 2.342, soit un ratio de 6 ha/foyer. Ce bilan est légèrement, au dessous de la moyenne annuelle si on le compare à la décennie (2000-2009) qui est de 28.408 ha. Toutefois, et par rapport aux années  2000 ou 2007, les dégâts sont beaucoup moins importants. L’année 2013, a été caractérisée par quelques situations caniculaires exceptionnelles enregistrées notamment durant la dernière semaine du mois de juillet, la deuxième semaine du mois d’août et la troisième semaine du mois de septembre ou il a été enregistré respectivement, 4.830 ha, 3.325 ha et 3.761 ha de superficies parcourues par le feu, soit l’équivalent de 39 % de la superficie totale enregistrée à l’échelle nationale depuis le début de la campagne. Le patron de la DGF a souligné, le rôle capital de la direction des forêts dans la préservation de ce patrimoine et citera quelques tâches qui sont échues aux forestiers. «Nos éléments sont les premiers à intervenir s’il y a sinistre. La DGF se charge des travaux d’entretien, de la surveillance et de donner éventuellement l’alerte», a indiqué Mohamed Seghir Noual qui n’omet pas de saluer le travail réalisé par la protection civile. La DGF a mis en place lors de la saisine estivale de 2012, quelque 369 postes de vigie et 2.155 chantiers d’intervention et mobilisé 511 brigades mobiles, 408 camions citernes. En outre, 888 agents forestiers ont été formés aux techniques de lutte contre les feux de forêts, avec la collaboration de la direction générale de la  Protection Civile. Appelant les citoyens à contribuer et à s’impliquer dans la préservation de notre patrimoine forestier, Mohamed Seghir Noual signalera que 40% de la population vivent en milieu rural, soit 13 millions de personnes. Chose qui impose plus de vigilance et de prévention, notamment devant le pillage de la flore, et la chasse interdite. Des points de contrôle mixte avec la Gendarmerie nationale seront installés à l’entrée de chaque forêt
SAM

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions