mercredi 30 septembre 2020 19:12:52

Après les récents incidents : Ghardaïa efface les stigmates

Des dizaines d’agents de la Protection civile soutenus bénévolement par des jeunes habitants du quartier de Hadj Messaoud, théâtre des échauffourées qu’a connues Ghardaïa dernièrement, s’empressent, depuis samedi soir par des actions nocturnes, d’effacer les stigmates de ces incidents.

PUBLIE LE : 27-04-2014 | 23:00
D.R

Des dizaines d’agents de la Protection civile soutenus bénévolement par des jeunes habitants du quartier de Hadj Messaoud, théâtre  des échauffourées qu’a connues Ghardaïa dernièrement, s’empressent, depuis samedi soir par des actions nocturnes, d’effacer les stigmates de ces incidents.          
Armés de balais, de pelles et autres outils de nettoyage, les jeunes  de ce quartier se sont associés à l’initiative de la direction de la Protection civile visant à éliminer au plus vite les séquelles des actes de vandalisme et de destruction causés aux habitations, au mobilier urbain, aux devantures de magasins et aux voitures en stationnement, a-t-on constaté.
Profitant du retour au calme progressif sur l’ensemble de la vallée  du M’zab, à la faveur de la mise en place d’un imposant dispositif sécuritaire sur le terrain, appuyé par des rondes d’hélicoptères de reconnaissance, des jeunes du quartier de Hadj-Messaoud ont décidé de retrousser les manches et  d’accompagner les agents de la Protection civile pour éliminer les stigmates des échauffourées qu’ont connues de nombreux quartiers de la ville de Ghardaïa.          
Plusieurs quartiers de Ghardaïa, notamment la célèbre place du Marché, portent encore des stigmates des récentes échauffourées, notamment des habitations noircies par les flammes, des échoppes et autres magasins incendiés, abandonnés par leurs propriétaires qui ont pris la fuite, des blocs de pierres, galets et autres objets hétéroclites jonchant les rues et ruelles, ainsi que des amas d’ordures ménagères.
Ce triste décor a incité les services de la Protection civile à initier une opération nocturne de nettoiement des différents quartiers de Ghardaïa,  en collaboration avec l’ensemble des comités de quartiers, a indiqué le directeur de la Protection civile de la wilaya.          
"Notre objectif est d’inciter les jeunes des quartiers affectés par  les événements de Ghardaïa à tourner la page et retrousser les manches pour éliminer les images peu reluisantes ayant terni cette région réputée mondialement  comme région touristique", a affirmé le commandant Abdelmalek Boubartakh. "Nous allons poursuivre cette opération, chaque soir à travers Ghardaïa, sans distinction de quartiers, pour nettoyer et tourner définitivement la page des actes de violences à Ghardaïa", a-t-il souligné.
De nombreux citoyens se sont félicités de cette initiative qu’ils ont qualifié de "noble". Le wali de Ghardaïa a, dans ce cadre, lancé un appel à l’ensemble de la population, associations de quartiers, sages, imams et autres membres de la société civile de Ghardaïa, pour contribuer à l’instauration de la quiétude et la concorde entre les habitants de la région et de contribuer positivement au développement de la wilaya.
La région de Ghardaïa a été le théâtre depuis le mois de janvier d'affrontements violents, récurrents et sporadiques qui ont fait 7 morts et de nombreux blessés. Plus de 750 locaux commerciaux et des habitations ont été vandalisés, pillés  avant d’être incendiés.
Le calme a été rétabli après le déploiement d’un imposant dispositif de sécurité et les appels lancés par des notables, des imams et autres personnalités  pour apaiser les esprits et ancrer la concorde et la fraternité dans les esprits de la population du M’zab.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions