jeudi 24 septembre 2020 18:56:48

Partenariat universitaire Algéro-Canadien : Signature prochaine de conventions et de projets de jumelage

Des conventions seront signées prochainement dans les domaines de la formation et de la recherche, ainsi que des projets de jumelage entre établissements algériens et canadiens, indique hier un communiqué du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

PUBLIE LE : 16-02-2014 | 23:00
D.R

Des conventions seront signées prochainement dans les domaines de la formation  et de la recherche, ainsi que des projets de jumelage entre établissements algériens  et canadiens, indique hier un communiqué  du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Ces conventions seront signées au terme du colloque qui sera organisé à l'université Abou-Bakr-Belkaïd de Tlemcen, du 24 au 26 février, et qui sera consacré au "Partenariat universitaire algéro-canadien", en présence de chefs d'établissements universitaires et de responsables d'entreprises économiques  algériens et canadiens, est-il précisé.          
Outre les domaines de la formation et de la recherche, les conventions qui seront signées à l'issue de cette rencontre porteront également sur "l'accompagnement dans l'implémentation de l'assurance-qualité", ajoute le communiqué qui souligne  que le colloque sera consacré à plusieurs thématiques, dont "L'assusrance-qualité", ainsi que "L'évaluation".          
L'objectif de la rencontre étant de "répondre aux besoins d'accompagnement en matière d'assurance-qualité exprimés par l'ensemble de nos établissements d'enseignement supérieur", et ce en s'appuyant sur les expériences des universités  canadiennes, sous la coordination du Bureau canadien de l'éducation internationale (BCEI), a ajouté la même source.          
En plus de servir d'opportunité pour tisser des liens et des échanges  entre universitaires des deux pays, le colloque permettra aux conférenciers de "donner une nouvelle impulsion à la coopération bilatérale en matière de formation à travers notamment la mise en place de mécanismes de mobilité des enseignements et étudiants algériens", précise encore le communiqué.       
L'intérêt de la démarche étant "l'approfondissement des méthodes et procédés techniques d'évaluation en vigueur dans l'enseignement supérieur afin d'améliorer la qualité des formateurs et compétences des diplômés", conclut la même source.

APS           
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions