mardi 22 septembre 2020 19:45:07

Centre de développement des énergies renouvelables : Plus de 100 chercheurs recrutés en 2013

Réalisation de 110 publications, près de 300 communications nationales et internationales et publication de 5 dépôts de brevets, 11 soutenances de doctorat et 8 soutenances d’habilitations universitaires.

PUBLIE LE : 15-02-2014 | 23:00
D.R

Le Centre de Développement des Energies Renouvelables vient de dresser son bilan des réalisations effectuées en 2013. Dans une publication signée du DG de l’EPST CDER (Centre de développement des énergies renouvelables), professeur Noureddine Yassaa a souligné que le Centre de Développement des Energies Renouvelables a entrepris, en 2013, des actions de consolidation des activités de Recherche et de Développement, afin d’affermir la cohésion de l’EPST CDER.
Le professeur Noureddine Yassaa indiquera, à la faveur de cette présentation, qu’ « un plan de développement de la recherche à l’horizon 2020 a été élaboré en mettant l’accent sur l’engineering et l’innovation ». Il signalera, dans ce contexte, que « nombreux sont les projets, couvrant tous les domaines inscrits dans les missions de l’EPST, qui ont été élaborés et proposés, cette année, par nos chercheurs, dans le cadre de ce plan de développement, et, d’ajouter : « La mutualisation de ces projets favorisera, certainement, les échanges et l’émergence de réseaux de recherche et d’innovation, au sein même du centre et de ses entités de recherche ».
Par ailleurs, et étant donné que ces actions ne sauraient porter des résultats probants et durables en l’absence d’une ressource humaine suffisante à même de porter les ambitions du centre, le premier responsable du CDER indiquera qu’un ambitieux plan de développement des ressources humaines a été mis en œuvre, l’an dernier. « La pierre angulaire de ce plan a été le renforcement de l’effectif scientifique par le recrutement de plus de 100 chercheurs au niveau du centre et de ses trois unités de recherche. Ainsi, l’effectif de l’EPST passe à 770 fonctionnaires dont 380 chercheurs », a-t-il mis en relief.
Abordant le volet formation, le professeur Noureddine Yassaa fera savoir qu’ « un effort considérable de formation du personnel chercheur de l’EPST CDER et de soutien à la recherche a été consenti à travers les stages de perfectionnement à l’étranger dans des laboratoires de recherche de renommée internationale ».

Publication du 1er Atlas solaire algérien
En ce qui concerne la production, les travaux de recherche et de développement ont été couronnés, en 2013, par la publication de plus de 110 articles, près de 300 communications nationales et internationales, 5 dépôts de brevets, 11 soutenances de doctorat et 8 soutenances d’habilitations universitaires. D’autre part, plusieurs bancs d’essais ont été réalisés et le premier "Atlas solaire algérien" a été publié.
Pour ce qui est des projets à concrétiser cette année, nous apprendrons qu’une  nouvelle organisation, restructuration et redéploiement de l’EPST CDER se mettra en place en 2014 aux fins de « dynamiser encore davantage nos activités de recherche et pour répondre au mieux aux préoccupations de nos partenaires du secteur socio-économique ».
Toutes ces informations, utiles et bonnes à savoir, ont pu être recueillies grâce au site Web du Centre de Développement des Energies Renouvelables ; un site qui se maintient au Top 1.000 mondial des centres de recherche, selon l’édition de janvier 2014 du classement webometrics, The Ranking Web of Research Centers Webometrics, publié jeudi dernier.
En effet, un autre article, signé par Samy Bouchaib du CDER, fait savoir que « le CDER figure à la 934 place sur 7775 centres au niveau mondial. Le centre se classe ainsi à la deuxième place parmi les sites Web des centres de recherche en Algérie et se place au troisième rang au maghreb, derrière le Réseau National Universitaire tunisien (117e) et le Centre de Recherche sur l’Information Scientifique et Technique (897e). Au niveau régional, le CDER se classe désormais à la cinquième place Arabe. Dans le classement des pays africains le site web se positionne à la 8e place africaine ».
Soraya Guemmouri
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions