mercredi 30 septembre 2020 20:20:41

Incidents de Ghardaïa : Neuf personnes présumées impliqués dans des meurtres placés sous mandat dépôt

Neuf personnes présumées impliquées dans deux meurtres, lors des échauffourées qu'a connues Ghardaïa dernièrement ont été placées hier sous mandat de dépôt par le juge d'instruction près le tribunal de Ghardaïa, a-t-on appris auprès des instances judiciaires.

PUBLIE LE : 12-02-2014 | 23:00

Neuf personnes présumées impliquées dans deux meurtres, lors des échauffourées qu'a connues Ghardaïa dernièrement ont été placées hier sous mandat de dépôt par le juge d'instruction près le tribunal de Ghardaïa, a-t-on appris auprès des instances judiciaires.         
 "Quatre de ces individus ont été accusés d'homicide volontaire et cinq  autres ont été inculpés pour coups et blessures ayant entraîné la mort", a-t-on précisé de même source. Quatre autres personnes arrêtées en flagrant délit d’attroupement armé sur la voie publique et en possession de cocktails Molotov, ont été également écrouées mercredi par le juge d'instruction, a ajouté la source. Plusieurs interpellations et arrestations sont effectuées par les forces de police, suite aux investigations visant à déterminer les responsables et auteurs des crimes et autres délits commis durant les échauffourées qu'a connues Ghardaïa depuis décembre dernier.          
Ces échauffourées ont fait quatre morts et des dizaines de blessés, et ont donné lieu au pillage, saccage et incendie de locaux commerciaux et d'habitation, par des groupes d'individus utilisant des cocktails Molotov et autres produits inflammable, indique un bilan provisoire de la wilaya.  Le déplacement du ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, accompagné des responsables de la sûreté et de la gendarmerie nationales, et le déploiement d'un impressionnant dispositif de forces de l'ordre et antiémeute dans différents quartiers de Ghardaïa, ont permis le rétablissement de l'ordre  et du calme dans la région. L'ensemble des commerces, des établissements scolaires et le transport urbain ont repris leurs activités, à la faveur du calme qui règne dans la région, sous la vigilance des forces de l'ordre, a-t-on constaté hier. La DGSN a dépêché un groupe d'une trentaine de psychologues qui sillonnent les quartiers affectés par les échauffourées, pour venir en aide et soutenir  psychologiquement les enfants et familles victimes de ces incidents.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions