mercredi 30 septembre 2020 20:08:21

Infrastructures, Badreddine Gherbi (DJS Oran) : « Oran sera prête pour abriter de grandes compétitions dont la CAN-2019 de football »

La ville d'Oran sera "fin prête" pour abriter des matchs de la CAN-2019 de football et les jeux méditerranéens de 2021, si l'organisation de ces deux grands évènements sportifs est confiée à l'Algérie, a indiqué le directeur de la jeunesse et des sports d'Oran, Badreddine Gherbi, lundi dernier à Alger.

PUBLIE LE : 11-02-2014 | 23:00
D.R

La ville d'Oran sera "fin prête" pour abriter des  matchs de la CAN-2019 de football et les jeux méditerranéens de 2021, si l'organisation de ces deux grands évènements sportifs est confiée à l'Algérie, a indiqué le directeur de la jeunesse et des sports d'Oran, Badreddine Gherbi, lundi dernier à Alger.
"Le nouveau stade d'Oran, d'une capacité de 40.000 places (assises et couvertes) est pratiquement achevé, car le chantier a dépassé les 70% du taux d'achèvement. Même en ce qui concerne les autres infrastructures, les travaux  ont sensiblement bien avancé" a souligné M. Gherbi à l'APS, en marge de la journée d'étude sur la gestion et l'exploitation des grands ensembles sportifs, organisée par le ministère de la Jeunesse et des Sports à la salle des conférences du stade du 5-Juillet. La réception de ce grand projet est imminente, selon M. Gherbi, ce qui va permettre à la ville d'El Bahia d'accueillir dans les meilleurs conditions, d'éventuels matches de Coupe d'Afrique des nations de football, si la candidature de l'Algérie est acceptée pour l'édition de 2019. Selon le premier responsable du secteur de la jeunesse et des sports  d'Oran, l'entreprise chinoise chargée de la réalisation du projet possède une  grande expérience dans le domaine, car ayant déjà réalisé plusieurs édifices du même genre, notamment pour le compte des JO de Pékin. Sa méthode de construction repose sur "une technique particulière qui se base sur l'utilisation de charpente métallique pour les grandes structures. Celles-ci seront donc facilement démontables, en cas de besoin, et sans altérer le reste de l'édifice, car autonomes  les unes des autres".
Cependant, malgré le bon déroulement des travaux, M. Gherbi a admis l'existence de "petites contraintes" qui ont quelque peu retardé l'avancement du projet "La plus grosse contrainte pour l'entreprise chargée de la réalisation du projet, c'est probablement l'approvisionnement en gaz, car comme vous le savez, les travaux de soudure, pour coller les différentes structures les unes aux autres se fait grâce à ce combustible, mais les différentes parties concernées  sont en train de collaborer actuellement pour essayer d'y trouver une solution" Une situation qui selon le DJS d'Oran permettra aux travaux d'avancer  plus vite encore et de livrer les différents projets dans les temps impartis.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions