mardi 22 septembre 2020 11:07:52

Delai de traitement des offres d’emploi proposees par l’employeur : Réduction à 5 jours

Le délai de traitement des offres d’emploi proposées par les organismes employeurs sera désormais réduit à 5 jours, a-t-on appris hier auprès de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM).

PUBLIE LE : 10-02-2014 | 23:00

Le délai de traitement des offres d’emploi proposées par les organismes employeurs sera désormais réduit à 5 jours, a-t-on appris hier auprès de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM). « Le délai de traitement des offres d’emploi proposées par les organismes employeurs passera de 21 à 5 jours à partir de la date de dépôt de l’offre d’emploi  au niveau de l’ANEM », a indiqué à l’APS, le directeur général de cette agence, Tahar Challal. Cette mesure vient conformément à l’application de l’instruction n° 1 du 3 février 2014 du Premier ministre, relative à l’assouplissement des procédures d’intermédiation sur le marché de l’emploi, dont l’APS a obtenu une copie. Le document souligne que cette instruction s’inscrit dans le cadre de « l’assouplissement des procédures et en vue de permettre au service public de l’emploi de répondre efficacement aux attentes des demandeurs et des offreurs  d’emploi ». Il est expliqué que « l’activité d’intermédiation sur le marché du travail doit désormais, reposer sur les principes de célérité, d’efficacité et de transparence.» « Les offres d’emploi déposées par les organismes employeurs doivent être traitées et satisfaites dans un délai maximum de cinq  jours ouvrables à partir de la date de dépôt de l’offre d’emploi », selon cette instruction.          Désormais l’ANEM a un délai de 5 jours pour répondre aux offres d’emplois proposées par les organismes employeurs, a expliqué M. Challal. Il a ajouté que cette nouvelle mesure permettra aux agences locales de l’ANEM qui sont au nombre de 252 « d’exploiter rapidement les offres (postes) proposées par ces organismes. Si ces agences d’emploi ne répondent pas aux offres des employeurs dans  un délai de 5 jours ouvrables, cette nouvelle mesure permettra également aux employeurs de procéder au recrutement direct des demandeurs d’emploi sans passer par l’ANEM, a-t-il expliqué.         
 « A l’expiration de ce délai et dans le cas d’une incapacité à satisfaire l’offre totalement ou partiellement, une notification l’autorisant à procéder au recrutement direct sera notifiée par l’ANEM à l’employeur qui devra cependant se conformer aux profils, aux conditions et au nombre indiqués dans son offre non satisfaite par l’ANEM », note l’instruction.
« Il lui fait également, obligation d’informer l’ANEM des recrutements effectués, conformément à la réglementation en vigueur et ce afin de lui permettre d’enregistrer le demandeur d’emploi, s’il n’est pas déjà inscrit à l’ANEM, de le radier du fichier des demandeurs d’emploi, s’il est déjà inscrit, de lui délivrer un bulletin de présentation de régularisation qui vaut placement du  demandeur d’emploi », ajoute l’instruction. Le document précise également que « le défaut d’information de l’ANEM par l’employeur des recrutements directs effectués au titre de l’offre non satisfaite expose ce dernier aux sanctions prévues par la législation en vigueur.»
D’autre part, l’instruction porte sur l’allongement de la période de l’inscription des demandeurs d’emploi à l’ANEM qui sera porté de trois à six mois à compter de la date de son inscription à l’agence locale de l’emploi. Par ailleurs, M. Challal a affirmé que cette instruction porte sur la délivrance du formulaire de recherche active qui était consacrée aux demandeurs d’emploi sera « étendue aux organismes employeurs ». La recherche active de l’emploi est un instrument qui permettra au demandeur d’emploi de rechercher lui-même un emploi, y compris dans les zones d’activités situées hors de la compétence territoriale de l’agence où il s’est inscrit, d’accroître ses chances d’intégration professionnelle et de rendre les démarches de recherches d’emploi plus souples et plus efficaces.
« La formule de recherche active de l’emploi doit être généralisée à travers toutes les structures de l’ANEM, sur le territoire national à l’exception des dix wilayas du Sud pour lesquelles un dispositif spécifique a été mis en  place », selon cette instruction. La délivrance du formulaire de recherche active est étendue aux organismes employeurs pour leur donner la possibilité de sélectionner leurs futurs employés, précise le document. « Ce formulaire mis en ligne, sur le site web de l’ANEM pourra être téléchargé par les employeurs, le renseigner et le transmettre à l’agence de  l’emploi, territorialement compétente qui procédera simultanément à l’enregistrement  de l’offre d’emploi et du demandeur d’emploi (s’il n’est pas déjà inscrit à l’ANEM), et à la délivrance du bulletin de présentation qui vaut placement du demandeur d’emploi », selon cette instruction.
Dans le cadre du renforcement de la transparence dans la gestion du marché de l’emploi, les offres et demandes d’emploi doivent être désormais publiés au niveau des agences d’emploi.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions