mercredi 23 septembre 2020 00:35:43

Syrie, Raids aériens sur Alep : Au moins 85 morts

Au moins 85 personnes, dont 65 civils, ont été tuées samedi dans des raids aériens de l’armée syrienne sur des quartiers pris par des rebelles dans l’est de la ville d’Alep dans le nord de la Syrie, a indiqué hier une ONG syrienne.

PUBLIE LE : 02-02-2014 | 23:00
D.R

Au moins 85 personnes, dont 65 civils, ont été tuées samedi dans des raids aériens de l’armée syrienne sur des quartiers pris par des rebelles dans l’est de la ville d’Alep dans le nord de la Syrie, a indiqué hier une ONG syrienne.

«Au moins 85 personnes ont été tuées parmi lesquelles 65 civils dont 13 enfants, dix jihadistes du Front al-Nosra et dix inconnus par des barils explosifs lancés sur des quartiers dans l’est d’Alep», a affirmé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Selon l’OSDH, 34 personnes ont péri, dont six enfants et deux femmes à Tariq al-Bab, et il y a eu 22 morts, dont cinq femmes et six enfants à Salhine, Ansari et Marjé.
Neuf autres personnes sont mortes dans d’autres quartiers ainsi que dix hommes armés du groupe Al-Nosra, branche d’Al-Qaïda en Syrie, tués dans leurs siège à Chaar».
En outre, dix corps n’ont pas pu être identifiés. Parallèlement, l’agence officielle Sana a rapporté que l’armée a lancé une offensive pour reprendre le contrôles des quartiers pris par des «terroristes» dans l’est de la ville, et que le ministre syrien de la Défense, le général Fahd Jassem al-Freij s’est rendu vendredi sur place. Le secrétaire général de l’Onu a exhorté samedi les parties engagées dans les pourparlers de paix pour la Syrie à assurer la bonne tenue du prochain cycle prévu ce mois-ci. «J’exhorte les dirigeants à user de leur influence pour assurer la bonne tenue des pourparlers le 10 février», a déclaré M. Ban, lors de la 50e Conférence de Munich sur la sécurité. Le secrétaire général des Nations unies s’est dit profondément préoccupé par les Syriens bloqués dans des zones où les organisations humanitaires ne peuvent accéder.
«La paix et le développement devraient aller de pair», a indiqué M. Ban, ajoutant que sans la paix et la sécurité la Syrie ne pourra pas se développer et que sans le développement, la paix ne peut pas durer».

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions