mardi 22 septembre 2020 18:34:19

Accord d'association entre l'Algérie et l'Union européenne : Projet de jumelage avec la direction des impôts

Dans le cadre du programme d'appui à la mise en œuvre de l'Accord d'association entre l'Algérie et l'Union européenne (P3A) un projet de jumelage avec la direction générale des impôts sera lancé prochainement.

PUBLIE LE : 29-01-2014 | 23:00

Dans le cadre du programme d'appui à la mise en œuvre de l'Accord d'association entre l'Algérie et l'Union européenne (P3A) un projet de jumelage avec la direction générale des impôts sera lancé prochainement.
Ce jumelage  vise à atteindre  quatre  résultats obligatoires a savoir : les ressources humaines (RH) sont renforcées, la gestion de la performance est améliorée à tous les niveaux (central et déconcentré) et le contrôle interne est professionnalisé ainsi que le recouvrement est amélioré.
Concernant les activités à réaliser, liées aux résultats, il y a lieu de souligner, entre autres, l’adaptation  des ressources humaines à l’évolution des structures et des missions, la mise  en place les règles de redéploiement du personnel suite aux réformes structurelles en cours et un système d’information des ressources humaines (SIRH)/Gestion administrative (recrutement, promotion, gestion de situations individuelles, système d’évaluation) ainsi que la formation des chefs de service en matière de protection des agents de manière durable. Les  activités liées au 2e résultat consistent en la révision des textes régissant l’organisation et les attributions des services, la  mise à jour des indicateurs de performance, faire avancer le projet de réorganisation des services au niveau régional et local par le recentrage des missions (opérationnelles et pilotage) et élaborer et mise en œuvre des tableaux de bord et des outils de reporting pour les Directions de l’administration centrale facilitant les travaux de consolidation et d’analyse et améliorant la réactivité et la qualité des remontées. Concernant les activités liées aux 3e et 4e résultats, l’on évoque la mise en place de la mission d’audit au niveau central (planification et organisation des activités, et le suivi de l’exécution du programme), l’élaboration d’un projet de manuel et de charte de l’audit modélisant le métier d’auditeur conformes aux règles de l’art et aux normes acceptées internationalement et à professionnaliser le recouvrement par la mise en place de formations initiales et en cours de carrière ainsi que l’amélioration et la coordination avec les services en charge de l’assiette (notion de chaîne de travail).
Ait Ziane Makhlouf
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions