lundi 28 septembre 2020 16:00:47

Ouverture prochaine de la pêche au corail : Les marins pêcheurs plaident pour un prolongement de la suspension

«Nous sommes contre l’ouverture de la pêche au corail », a déclaré, hier, M. Bellout Hocine, président du Comité national des marins pêcheurs (CNMP).

PUBLIE LE : 18-01-2014 | 23:00
D.R

«Nous sommes contre l’ouverture de la pêche au corail », a déclaré, hier, M. Bellout Hocine, président du Comité national des marins pêcheurs (CNMP).
S’exprimant lors d’une conférence de presse animée au siège national de l’UGCAA (Union générale des commerçants et artisans algériens),  le président du CNMP a estimé que « la suspension de la pêche de cet animal marin devrait être différée de 5 à 10 ans, le temps que le corail atteigne la taille marchande ».
Poursuivant ses propos, il précisera que le corail pousse annuellement de 2 millimètres par an. « Par voie de conséquence, le corail aura gagné, depuis la date de suspension de la pêche  à nos jours, 28 millimètres à peine. Or, expliquera plus loin le conférencier, « la taille marchande exigée est, en fait, de 10 à 15 cm ». Et d’ajouter : « Si la pêche au corail sera tout de même reprise cette année, nous souhaiterions qu’il n’y ait pas de partenariat étranger, dans ce domaine ». Pour rappel, la pêche au corail a été suspendue en 2001 par le ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques pour effectuer une évaluation des ressources corallifères.
Cela dit, cette pêche devrait être reprise. En effet, l’annonce afférente  à cette reprise, a été faite le 6 novembre dernier par  le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques.  M. Sid Ahmed Ferroukhi, a alors souligné depuis Oran, que « le gouvernement a décidé la réouverture de la pêche au corail et ce, dans un cadre organisé pour éviter l’exploitation irrationnelle de cette richesse marine ».
Lors d’une conférence de presse qu’il a animée au centre des conventions Mohamed-Benahmed, à l’occasion de l’ouverture du 5e Salon international de la pêche et de l’aquaculture (SIPA 2013), M. Ferroukhi a  indiqué que certaines régions du pays, ayant une tradition dans la pêche au corail et disposant de capacités pour exploiter ces richesses, verront une relance de cette activité.
Il faut dire que notre pays est riche de cette ressource. Et selon le président du comité national des marins pêcheurs, « l’Algérie est le pays le plus riche en corail du bassin méditerranéen ». Cependant, le corail est très convoité par les contrebandiers. « Pas moins de 15 tonnes de corail ont été saisies en Algérie, depuis l’an 2000 à ce jour, estime  M. Bellout Hocine.
Et de souligner que pas plus tard qu’en novembre dernier, une quantité de 10 kg de corail brut destinée à la  contrebande a été saisie,  par les éléments de la sûreté de daïra d'El Eulma dans la wilaya de Sétif.
Le président du Comité national des marins pêcheurs est, ensuite, revenu sur la situation au niveau des ports de pêche. Selon lui, « l’hygiène fait défaut et les casiers, de poissons et de sardines, constituent de vrais nids à microbes ». « Ces casiers en bois devraient être remplacés par d’autres en plastique », soutient-il.
Il a affirmé, d’autre part, qu’un  « désastre est occasionné par la pollution chimique et par la pêche à la dynamite et aux filets interdits ». Le conférencier a appelé pour « davantage de contrôle et de rigueur au niveau des ports de pêche ».
Pour rappel, l’Algérie compte 1.284 km de côtes, 55.000 marins pêcheurs, 31 ports de pêche et 4.255 unités de pêche.
 Soraya Guemmouri

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions