jeudi 24 septembre 2020 19:13:07

Rencontre internationale sur la participation des femmes dans les assemblées élues : L’expérience algérienne, une référence

L’Algérie classée au 27e rang à l’échelle mondiale

PUBLIE LE : 08-12-2013 | 23:00
D.R

«Le Parlement algérien, en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères et avec le soutien du système des Nations unies à travers ses deux organisations en l’occurrence le PNUD et l’ONU-Femme, organise une conférence internationale de haut niveau sur le thème de « la participation effective et durable des femmes dans les assemblées élues », qui se déroulera à Alger, à la résidence El Mithak les 10 et 11décembre 2013 ».  C’est ce qu’a annoncé hier Mme Salima Othmani, vice-président de l’APN, qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse tenue au siège de l’Hémicycle du boulevard Zirout Youcef, pour présenter et expliquer la problématique inhérente à cette rencontre internationale.
Selon Mme Othmani, pas moins de 450 participants sont attendus à cette conférence, parmi lesquels des membres des deux chambres du Parlement, des élues locales, des représentantes d’administrations et départements ministériels, de hautes institutions de l’Etat et de la société civile, des parlementaires et autres déléguées officielles d’une vingtaine de pays et des Nations unies. Des experts internationaux ainsi que des représentants du corps diplomatique accrédité à Alger vont également prendront part à cette importante initiative.
« Cette rencontre, qui se veut un forum international de partage d’expériences en matière de participation effective et durable des femmes dans la vie politique  et de la conduite des affaires publiques au double niveau national et local de leur représentation », dira-t-elle, sera l’occasion de mettre en lumière les bonnes pratiques mondiales dans ce domaine et de faire connaître l’expérience algérienne.
Elle soulignera également, que « les progrès que l’Algérie a mis à son actif dans ce domaine ont pour base juridique un amendement constitutionnel voté par le Parlement en 2008 en application duquel, une loi organique visant à accroître les chances d’accès de la femme à la représentation au sein des assemblées élues a été promulguée en janvier 2012 ».

L’Algérie classée au 27e rang à l’échelle mondiale
«Le dispositif légal mis en place, qui a permis un accroissement de 487%  du nombre des femmes députées dans la chambre basse du Parlement et une augmentation tout autant significative de la proportion des femmes au sein des assemblées locales », a-t-elle expliqué, signalant au passage, que cette évolution significative et non moins représentante, « a hissé l’Algérie au rang de leader dans la région arabe, en termes de représentation des femmes dans les assemblées élues, classées par les instances internationales au 27e rang à l’échelle mondiale ».
Il convient de rappeler dans ce contexte que les politiques publiques  algériennes, qui s’inscrivent dans les efforts mondiaux visant à appliquer le programme d’action de Beijing et réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), notamment pour ce qui est de l’objectif ciblé d’atteindre le tiers des sièges revenant à des femmes dans les Parlements internationaux, « ont pour but d’aller au devant des aspirations légitimes des femmes algériennes à contribuer pleinement à la vie politique dans son pays », tel que l’a stipulé Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, à maintes occasions.
Ces réformes ont également pour principal objectif, comme l’a souligné Mme Othmani, « de continuer de protéger les droits économiques, sociaux et culturels de la femme, avec ce qui est attendu en termes d’impacts bonifiant sur la croissance économique et le niveau de développement humain, et de promouvoir ainsi ce principe phare de la Déclaration universelle des droits de l’homme et consacré par la Constitution algérienne qui est l’égalité de chances et d’opportunités entre femmes et hommes ».

D’énormes progrès dans la gouvernance politique
De ce fait, et contrairement à certains Parlements arabes où la femme est sous-représentée, sinon inexistante, la composante humaine de la chambre basse du Parlement algérien conforte toute la profondeur des réformes politiques menées en Algérie, selon des observateurs. D’autant que les résultats des dernières élections législatives de 2012, illustrent les énormes progrès en termes de gouvernance politique, et plus particulièrement dans le domaine de la représentation féminine au niveau des institutions parlementaires.
Dans un récent rapport, l’Union interparlementaire (UIP) et l’Onu-Femmes, l’organisme des Nations unies pour l’égalité des sexes, ont manifesté leur inquiétude quant à la sous-représentation de l’élément féminin dans les Parlements dans le monde. Selon ces deux organisations, « trop peu de femmes siègent dans les assemblées parlementaires à travers le monde ».
En 2011, le taux moyen de femmes dans les Parlements était de 19,5%, soit un demi-point de plus que l’année précédente. Toujours en 2011, dans les 69 chambres législatives qui étaient renouvelées dans 59 pays, 21,8% de femmes ont été élues, précise l’UIP dans son étude femmes au Parlement 2011. « Une forte volonté politique et l’adoption de mesures spécifiques sont nécessaires pour sortir de cette impasse », soulignent dans un communiqué l’UIP et Onu-Femmes.
Dans le monde arabe, et à l’exception de l’Algérie, aucun Parlement ne compte au moins un tiers de femmes. En 2011, selon le même rapport de l’UIP et de l’ONU-Femmes, la représentation féminine dans les Parlements arabes n’était que de seulement 10,7%.
Les scores réalisés lors du scrutin législatif du 10 mai 2012 par les candidates des partis politiques algériens relativisent par ailleurs la représentation féminine dans les Parlements des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu : la Russie a 13,6% de femmes au Parlement, 16,8 % pour les Etats-Unis, 18,9% en France, 21,3% en Chine, et 22,3% au Royaume-Uni.
Salima Ettouahria

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions