jeudi 24 septembre 2020 05:10:48

NAHD : Le Nasria n’a pas eu de chance

Malgré son élimination aux tirs aux buts, en 32es de finale de la Coupe d’Algérie samedi dernier face à l’USMA, le leader de la Ligue 1, le Nasr Hussein-Dey, a, de l’avis de tous y compris les Usmistes eux-mêmes, fourni une prestation de premier ordre

PUBLIE LE : 08-12-2013 | 23:00
D.R

Malgré son élimination aux tirs aux buts, en 32es de finale de la Coupe d’Algérie samedi dernier face à l’USMA, le leader de la Ligue 1, le Nasr Hussein-Dey, a, de l’avis de tous y compris les Usmistes eux-mêmes, fourni une prestation de premier ordre. Il ne méritait franchement pas de perdre dans un match où il a pris la mesure d’un onze de l’USMA qui n’était certes pas mauvais, mais qui a néanmoins subi le match, notamment en seconde période. Les camarades de Benyahia ont produit du beau football, avec une détermination farouche et un engagement total sur le terrain. Ils ont mené un vrai combat d’hommes, sportivement parlant, pour tenir tête à l’USMA, qu’on ne présente plus. Ce qu’ils ont bien réussi.
Le NAHD a eu à maintes reprises l’occasion de tuer le mach, notamment sur le pénalty dont-il a justement bénéficié en 2e mi-temps, manqué malheureusement par l’homme du match, Ahmed Benyahia, qui a vu sa frappe ricocher sur la base du poteau droit de Zemmamouche, qui a eu chaud à ce moment-là. C’était peut-être-là le tournant de la rencontre ! Ce qu’on peut dire, c’est que le public présent en nombre au stade du 20-août 1955, constitué au 2/3 par les inconditionnels des Sang et Or ainsi que les téléspectateurs, en a eu pour son argent. On a assisté à un beau match entre les deux formations qui nous ont tenus en haleine 120’ durant, prolongations obligent et même au-delà.
Puisqu’il y a eu aussi la série des penalties, durant laquelle, tout le monde a retenu son souffle, parmi les fans des deux équipes. Le Nasria a eu la balle de match lors de son 5e tir exécuté par Bouharbit, sans, hélas, connaître la réussite exemptée. Alors que pour sa part, Djediat, 7e tireur usmiste, a réussi à donner la victoire, et donc la qualification aux siens, au grand bonheur des Usmistes, qui sont revenus de loin et qui confirment qu’ils sont des spécialistes de l’épreuve dame coupe, dont ils sont d’ailleurs détenteurs. Durant ce match, le NAHD a franchement bien joué, que ce soit sur le plan technico-tactique ou celui de l’engagement et de l’intelligence dans le jeu, avec un collectif bien huilé, qui a surpris et séduit plus d’un parmi ceux qui ont suivi ce derby riche en couleurs. La touche du nouvel entraineur Younès Ifticen n’y est certainement pas étrangère. Il a, comme on dit, redonné une âme à cette équipe du Nasria, qui, avant son arrivée, était franchement peu convaincante et souvent même médiocre sur tous les plans.
Les dirigeants husseindéens ont frappé à la bonne porte en faisant appel à un technicien expérimenté et maîtrisant parfaitement son sujet, qui a roulé sa bosse et qui, là où il va, réalise de bons résultats. C’est aussi un spécialiste de l’accession. Avec lui, le NAHD retrouve son beau jeu et sa ferveur. Les résultats et le retour en masse des supporters nahdistes  sont là pour le prouver. Malgré l’élimination face à l’USMA, ils ont longuement et chaleureusement applaudi leur équipe de toujours. Comme quoi, lorsque les joueurs mouillent le maillot et jouent bien, les fans ne peuvent leur en vouloir d’avoir perdu. C’est cela le football, il est fait de victoires, de défaites et de matches nuls. L’essentiel, c’est que les joueurs remplissent leur contrat sur le terrain. A présent, le Nasria se tourne vers la course à l’accession et s’il joue les matches à venir de championnat comme il l’a fait samedi contre l’USMA, on voit mal qui pourra l’arrêter…
Mohamed-Amine Azzouz
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions