jeudi 01 octobre 2020 05:47:01

Rencontre littéraire à Ain-Sefra : Les œuvres d’Isabelle Eberhardt revisitées

Les œuvres littéraires de la romancière et journaliste Isabelle Eberhardt (1877-1904) ont été revisitées lors d’une rencontre culturelle organisée dimanche au centre culturel d’Ain-Sefra, wilaya de Naâma, à l’initiative de l’association culturelle Safia Kettou, en coordination avec celle des amis d’Eberhardt.

PUBLIE LE : 22-10-2013 | 23:00
D.R

Les œuvres littéraires de la romancière et journaliste  Isabelle Eberhardt (1877-1904) ont été revisitées lors d’une rencontre culturelle  organisée dimanche au centre culturel d’Ain-Sefra, wilaya de Naâma, à l’initiative  de l’association culturelle Safia Kettou, en coordination avec celle des amis  d’Eberhardt.
Initiée dans le cadre de la commémoration du 109ème anniversaire de  la mort de cette figure littéraire, cet évènement culturel, auquel ont pris  part des hommes de lettres et chercheurs universitaires locaux, vise à mettre  en valeur de nombreux aspects de son patrimoine littéraire et culturel.
M. Belaâradj Boudaoud, universitaire de Béchar, a, dans son intervention,  présenté la personne d’Isabelle Eberhardt comme faisant partie intégrante de  la mémoire de l’Algérie, et évoqué les rapports de la défunte avec la culture  islamique et sa contribution à la mise en relief des aspects spirituels et humains  des musulmans. Le même responsable a également évoqué la vie et l’œuvre de cette  écrivaine qui a défendu, à travers ses correspondances et écrits journalistiques,  les valeurs arabo-amazighes en Afrique du Nord, et a soutenu la lutte et les  résistances populaires algériennes, dont celle de Cheikh Bouâmama contre l’occupation  française.  
Il a souligné, par ailleurs, l’importance de cette rencontre pour la  
valorisation de la personnalité et du riche patrimoine légué par cette femme,  dont la vie demeure enveloppée de moult mystères.   
"Elle a appris le Saint Coran et la langue arabe, s’est reconvertie  à l'Islam, s’est intégrée dans la société et a défendu les résistances populaires  contre le colonialisme français", a souligné le conférencier.    
 Plusieurs thèmes liés aux aspects de la vie de cette écrivaine, son  attachement à l’Algérie où elle s’est installée et son répertoire sur les traditions  culturelles des régions qu’elle a visitées, ont été particulièrement évoqués  par les participants.   
Des intervenants, universitaires de Naâma et Saïda, ont également passé  en revue les écrits d’Isabelle, notamment sa description de la vie des tribus  algériennes et des massacres qu’elles ont endurées de la part des forces  coloniales sous le sous commandement du Général français Léauté dans la région  d’Ain-Sefra et le Sahara dans le Sud de l’Oranie.  Le riche patrimoine littéraire, poétique et ses visites de découvertes,  légué par cette romancière d’origine européenne a été largement abordé par les  chercheurs, à cette occasion.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions