mardi 20 octobre 2020 00:48:25

Ramassage et gestion des déchets ménagers : La collecte sélective bientôt en vigueur

Dans le souci d’améliorer le service de la collecte des déchets ménagers sur Alger et sa périphérie, les services de wilaya en rapport avec l’environnement de la ville ont décidé de mettre sur pied une seconde entreprise qui se chargera, désormais, de la collecte de ces déchets ménagers dans 29 communes de la capitale, à savoir celles non couvertes par l’Epic Netcom.

PUBLIE LE : 21-10-2013 | 23:00
D.R

Dans le souci d’améliorer le service de la collecte des déchets ménagers sur Alger et sa périphérie, les services de wilaya en rapport avec l’environnement de la ville ont décidé de mettre sur pied une seconde entreprise qui se chargera, désormais, de la collecte de ces déchets ménagers dans 29 communes de la capitale, à savoir celles non couvertes par l’Epic Netcom.

La toute nouvelle sœur de Netcom est baptisée Extranet, une entreprise que les autorités locales de la wilaya d’Alger veulent lancer sur des bases solides et scientifiques répondant aux normes en vigueur dans les pays développés, qu’il s’agisse de la gestion interne de l’entreprise ou bien de l’accomplissement des missions qui lui sont assignées. A cet effet, Toutes les conditions matérielles et juridiques de l’entreprise Extranet sont réunies en vue d’assurer davantage d’efficience dans la gestion des déchets, tout en accordant la priorité à «la collecte sélective des déchets», une procédure inexistante jusqu’à présent dans notre pays. Outre la collecte et le transport des déchets ménagers, Extranet s’emploiera à utiliser et à développer les techniques de tri pour une meilleure exploitation des déchets et la réduction de la quantité destinée à l’enfouissement». Extranet compte plus de 3.000 fonctionnaires et agents de propreté et près de 400 camions bennes, transférés tous des moyens et du personnel des communes. Toutefois et afin d’accomplir à bien sa mission, Extranet exprime des besoins beaucoup plus importants et plus ambitieux . selon La responsable de l’administration, du contrôle et de la gestion informatique à la wilaya d’Alger, Mme Fatiha Slimani, «l’entreprise a besoin d’au moins 5.000 employés et près de 500 bennes à ordures pour qu’elle puisse travailler selon les normes universelles». La nouvelle entreprise a bénéficié depuis sa création d’une enveloppe estimée à deux milliards de dinars, décidé par le conseil de wilaya, lors de sa dernière session. Les 29 communes que compte la wilaya se sont engagées à transférer à l’entreprise Extranet tous les employés des communes en charge des déchets domestiques, du matériel et des moyens, et à verser les salaires de ses travailleurs correspondant à l’année 2013, avant que l’entreprise ne prenne en charge leurs salaires à partir de janvier 2014. A priori, les responsables de la wilaya avaient craint un refus et un non recevoir de la part des travailleurs des communes pour rejoindre Extranet mais quand on sait que cet éboueur de la commune touchait 8.000 DA pour le ramassage des déchets et qu’il sera payés près de 32.000 DA à Extranet, le choix est vite fait. Mme Slimani a indiqué qu’une commission se penche actuellement sur l’examen de leur dossier en tenant compte du plan de carrière du travailleur, de ses droits professionnels acquis, tout en lui garantissant un salaire conséquent. La responsable de la wilaya nous indiquera, par ailleurs, que cette nouvelle société accordera la priorité à la «collecte sélective des déchets». Ce qui n’existe pas, selon elle, jusque-là en Algérie. Ce procédé consiste à séparer certains déchets des autres au préalable en mettant à la disposition des citoyens des bacs séparés. La collecte est moins ardue par la suite pour les employés de ces entreprises. Un tel choix n’est pas motivé seulement par le fait de faciliter le travail d’Extranet ou de se mettre au diapason avec ce qui se fait ailleurs, mais cela obéit également à une logique de rentabilité. Cette même responsable signale que «le ramassage sélectif des déchets constitue une source importante de revenus pour l’entreprise et la collectivité locale». Pour ce faire , une convention sera prochainement signée entre le ministère de l’Environnement et Sonatrach afin que cette dernière prenne en charge l’acquisition de bacs pré-sélectifs pour cette collecte sélective. Par ailleurs, les responsables d’Extranet établissent actuellement un cahier des charges et lancent des avis d’appels d’offres pour l’achat de ces bacs sélectifs dont le besoin est énorme, vu l’inexistence chez nous de ce genre de tri. L’Algérie produit chaque année 10,3 millions de tonnes de déchets domestiques.
Ce qui équivaut à 278 kg par an et par Algérien. Un peu moins d’un kilo de déchets produit chaque jour, non par foyer mais par personne ! Un chiffre effarant, certes, mais moins qu’un Français, qui jette plus d’un kilo par jour. C’est mieux aussi que la Norvège, reconnue comme le pays le plus «pollueur» d’Europe, qui voit ses habitants jeter 2,25 kg par jour. En revanche, l’Algérien pollue davantage que le Marocain qui se débarrasse chaque année de 182 kg de déchets. Ces déchets ménagers représentent 75 % du volume global de déchets engendrés en Algérie. Les rébuts hospitaliers s’élèvent à 34.000 tonnes annuellement. Plus de 4.000 tonnes de médicaments périmés sont encore stockés. La quantité des déchets spécifiques stockés, produits chimiques et huiles usagers notamment, s’élève elle à 2.500 tonnes.
Farida Larbi
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions