mardi 20 octobre 2020 00:59:22

Valorisation énergétique des déchets ménagers et assimilés : Rien ne se perd, tout se transforme

« Un second programme indicatif de coopération algéro-belge pour la période 2014/2017, axé sur l’expertise, le renforcement des capacités et l’initiation de projets pilotes démonstratifs notamment dans le domaine des déchets ménagers, vient d’être lancé », c’est ce qu’a annoncé, hier, le secrétaire général du ministère de l’Environnement M. El Hadi Makboul.

PUBLIE LE : 25-09-2013 | 23:00
Ph. : Nacera

« Un second programme indicatif de coopération algéro-belge pour la période 2014/2017, axé sur l’expertise, le renforcement  des capacités et l’initiation de projets  pilotes démonstratifs notamment dans le domaine des déchets ménagers, vient d’être lancé », c’est ce qu’a annoncé, hier, le secrétaire général du ministère de l’Environnement M. El Hadi Makboul.
Intervenant à l’ouverture des travaux du séminaire national sur « la valorisation  énergétique des déchets ménagers et assimilés », il a précisé que « ce programme qui est d’une dimension plus large, témoigne du fort lien de partenariat  qui unit dorénavant nos deux  pays dans des secteurs qui ne dépassaient pas auparavant, le cadre de l’économie et de l’investissement. » La gestion des déchets à toujours constitué, a-t-il dit, la préoccupation majeure de toute politique de développement socioéconomique, et est considérée comme plus qu’un défi à relever pour le gouvernement algérien. » Partant de ce constat, le responsable a tenu à mettre en exergue le fait que « notre secteur œuvre, depuis plus de dix ans, à instaurer une nouvelle démarche  intégrée, graduelle, progressive et durable  en matière  de  gestion des déchets pour remédier au dysfonctionnement  et aux insuffisance enregistrés en matière de collecte, de transport, de traitement et de valorisation des déchets  ménagers qui se limitait auparavant aux dépôts anarchiques dans des lieux inappropriés. » Et de poursuivre « l’engagement à nos côtés des collectivités locales et des établissements, constitue la clé de voûte de la  réussite de notre politique. » M. El Hadi Makboul a souligné que  « cette nouvelle démarche se traduit par la mise en œuvre d’un vaste programme d’actions stratégiques visant à asseoir une véritable politique nationale de gestion et de valorisation des déchets et ce, à travers entre autres, a-t-il dit, l’instauration de nouvelles formes  de management des services de gestion des déchets et qui concernent 1.257 schémas directeurs communaux de gestion des déchets réalisés ou en cours de réalisation. »
Le programme se déploie a travers la réalisation  d’importantes infrastructures de traitement, de 122 centres  d’enfouissement  technique, CET, et de 149 décharges contrôlées. » Toutes ces dispositions, a précisé le SG,  sont  « réalisées conformément aux  exigences de la loi 01-19 qui préconise l’assistance et l’encouragement à la promotion et le développement des activités  de récupération  et de valorisation des déchets ainsi qu’au renforcement  des capacités des services locaux. » Pour faire face  aux changements  de la nature des déchets et à l’accroissement des quantités générées, il a indiqué  que « l’adoption  de mesures  et de procédures adéquates et capables dans ce contexte évolutif, en matière  de gestion des déchets et à leur valorisation, devient incontournable et urgent. »
Revenant sur les objectifs de cette rencontre, M. Makboul a indiqué que celle-ci est la première du genre en Algérie. « Elle va permettre aux participants  de s’imprégner, s’informer  sur cette  nouvelle technologie et aussi de débattre avec les experts de leurs attentes et préoccupations. »
Aussi, il est prévu qu’ « un manuel guide sur les technique de valorisation  énergétiques, sera élaboré  et mis à la disposition des différents acteurs du secteur. » En outre, a-t-il encore ajouté « un programme de formation et de perfectionnement pour soutenir et pérenniser la politique de gestion rationnelle des déchets  ménagers, est prévu pour la période  2014/2017 avec l’entrée en vigueur du second programme de coopération avec la partie belge. »
Enfin, il y a lieu de souligner que ce séminaire qui s’étalera sur deux journées a regroupé  les directeurs de l’environnement de wilaya, les directeurs des EPIC de wilaya en charge de la gestion des centres d’enfouissement  technique, les cadres du ministère des Finances et de l’Intérieur, de même que ceux de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement et des institutions sous tutelles AND CNTPP - ONEDD).
Makhlouf Ait Ziane
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions