lundi 28 septembre 2020 05:34:03

Aïn-Témouchent, Céréaliculture : Une production record de 2 millions de quintaux

Une production de deux millions de quintaux de céréales a été réalisée dans la wilaya d’Aïn Témouchent, à la faveur de la dernière campagne moisson-battage, dépassant l’objectif de 1,85 million fixé par la direction des services agricoles (DSA)

PUBLIE LE : 09-09-2013 | 23:00
D.R

Une production de deux millions de quintaux de céréales a été réalisée dans la wilaya d’Aïn Témouchent, à la faveur de la dernière campagne moisson-battage, dépassant l’objectif de 1,85 million fixé par la direction des services agricoles (DSA), a indiqué, dimanche, son premier responsable.
Cette moisson définitive, précise M. Berkane Naïmi, a été rendue possible grâce à l’excellente pluviométrie enregistrée dans la région, aux multiples actions de sensibilisation et de vulgarisation menées par la direction, en plus des subventions et aides accordées par les pouvoirs publics. La campagne moisson-battage a concerné une superficie de 106.000 ha, pour une superficie agricole utile (SAU) de 180.000 ha, a-t-on ajouté. Les rendements ont dépassé les 50 quintaux/hectare grâce à la maîtrise des techniques agricoles, à l’instar de l’application des labours profonds dès l’automne au lieu du printemps précédemment, outre l’orientation des cultures selon les terres agricoles, a-t-on expliqué. Cette campagne 2012/2013 a été marquée, également, par la collecte de 850.000 quintaux par les deux CCLS de la wilaya d’Aïn Témouchent, dont 540.000 qx de blé dur, 92.000 qx de blé tendre, 215.000 qx d’orge et 178 qx d’avoine. "Cela constitue un record pour notre wilaya dont les capacités de stockage ne dépassent pas les 600.000 qx ", a signalé M. Naïmi. Pour les quantités supplémentaires de céréales, les CCLS ont eu recours à la réquisition d’espaces et aux moyens de stockage de la wilaya voisine de Tlemcen. Il est à signaler, par ailleurs, que sur les 9.323 fellahs qui ont livré leurs productions aux CCLS, 6.000 ont été régularisés, soit un montant de trois millions de dinars. "Les autres fellahs préférant recevoir leurs chèques à la fin de campagne", a-t-on précisé. Sur le plan mécanique, la wilaya d’Aïn Témouchent, qui dispose d’un parc de 520 moissonneuses-batteuses, dont 50 relèvent des CCLS, est largement nantie, soit un ratio d’une machine pour 190 ha par machine, alors que la moyenne nationale est de plus de 400 ha par moissonneuse, indique-t-on. Ces machines ont été même utilisées au profit d’autres wilayas de l’ouest jusqu’à Chlef, rappelle-t-on. Outre la bonne pluviométrie enregistrée tout au long de la campagne agricole, selon M. Berkane Naïmi, plusieurs facteurs ont contribué à ces performances. Il s’agit, entre autres, de la prise de conscience des céréaliers de l’utilité du respect des itinéraires techniques, de la préparation des sols, de la lutte contre les mauvaises herbes et de la bonne qualité des semences et des engrais ainsi que de l’octroi du crédit de campagne sans intérêt "RFIG".

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions