jeudi 24 septembre 2020 02:30:05

Incidents de GhardaÏa : Retour au calme dans la vallée du M’Zab

La vallée du M’Zab (Ghardaïa) a retrouvé, jeudi, son rythme habituel et son calme, après les incidents qu’elle a connus la nuit du dimanche à lundi, a constaté un journaliste de l'APS sur place.

PUBLIE LE : 10-05-2013 | 23:00
D.R

La vallée du M’Zab (Ghardaïa) a retrouvé, jeudi, son rythme habituel et son calme, après les incidents qu’elle a connus la nuit  du dimanche à lundi, a constaté un journaliste de l'APS sur place.  Le calme est revenu dans les points névralgiques de Ghardaïa à la faveur  du renforcement de la présence des forces de l’ordre qui sont intervenus suite  aux actes de violence et de vandalisme survenus dans cette ville, mais aussi  grâce à l'intervention des imams, des sages et des représentants influents  des deux communautés, ibadite et malékite, cohabitant dans cette région. Le wali de Ghardaïa, M. Ahmed Adli, a sollicité mercredi, lors d’une  rencontre avec les représentants des citoyens, à contribuer au rétablissement  du calme, de la sécurité et à sensibiliser les habitants sur la nécessité de  préserver les biens publics et privés. Le retour au calme a permis la réouverture des commerces, l’intensification  de la circulation routière à travers les différents quartiers de la vallée du  M’Zab, où les habitants vaquent normalement à leurs occupations quotidiennes, a-t-on constaté.   Plusieurs personnes contactées par l’APS ont dit "regretter" ces actes  de violence et de vandalisme commis lors de ces incidents. "Nous sommes condamnés à vivre ensemble dans la convivialité, l’entente  et la fraternité", a souligné un imam devant les jeunes, appelant à "utiliser  le dialogue comme moyen pour régler les différends". "Les jeunes de Ghardaïa se disputent et s’affrontent pour des vétilles,  comme d’autres jeunes dans le monde entier."            
Plusieurs blessés, parmi les habitants des deux communautés (malékite  et ibadite) et les forces de l’ordre, des actes de vandalisme, d’incendie et  de destruction de biens, publics et privés, ont été déplorés durant ces affrontements  et échauffourées.            
Quatorze personnes présumées impliquées dans ces actes ont été placées  mardi soir sous contrôle judiciaire et une enquête suit son cours pour déterminer  les responsables de ces incidents qui ont secoué les différents quartiers de  Ghardaïa.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions