lundi 28 septembre 2020 18:30:55

16e Salon international de l’automobile : La sécurité routière en toile de fond

Elles sont étincellantes, elles sont suréquipées, bourrées de gadgets technologiques et elles nous font rêver…

PUBLIE LE : 19-03-2013 | 23:00
Ph : Wafa

Elles sont étincellantes, elles sont suréquipées, bourrées de gadgets technologiques et elles nous font rêver…

Les nouvelles créations des constructeurs automobiles sont chaque année, attendues par les milliers de visiteurs et de professionnels présents à la Foire internationale de l’automobile d’Alger, mais au-delà de l’esthétique et de la beauté de ces bolides,  il ne faut pas oublier que la mort, le handicap à vie, peuvent être au bout de cette belle ferraille, que des vies peuvent être ôtées par ces magnifiques voitures.
Depuis quelques années, la sécurité routière s’invite de manière régulière a ce rendez-vous international, mais cette 16e édition a été marquée de façon plus déterminée et plus accentuée que les années précédentes. La Safex, en collaboration avec tous les acteurs officiels de la société civile se sont impliquées dans la prévention qui, cette fois ci , s’est déployé non seulement sur les espaces à l’entrée du pavillon central, mais également sur tout l’espace de la Place de l’Unité africaine. Les organisateurs ont voulu à travers ce nouveau pôle, attiré l’attention de façon plus accentuée, des dizaines de milliers de visiteurs qui se rendront au Salon de l’automobile «On ne veut plus médiatiser ce pôle consacré à la sécurité routière que le salon lui-même» nous dira M. Slimani responsable de la Safex.
Inauguré par le secrétaire général du ministère de la Solidarité, M. Ait Saidi Belkacem qui tout en applaudissant cette initiative estime que «les statistiques effroyables des accidents de la route et leur lot de morts et de blessés dictent une démarche de communication responsable de la part de tous les acteurs, au-delà du concept de la commercialité, et qu’il est appréciable de confronter les nouvelles technologie, les désigne en matière de conception des automobiles avec ce que ces voitures peuvent causer comme dégâts». La mise en place de ce pôle devrait permettre aux visiteurs de s’informer sur l’importance de cet aspect dans tout projet d’acquisition de véhicule, de prendre connaissance des dangers de la route, de l’importance des instruments de sécurité dans l’équipement des véhicules, mais aussi et surtout du problème lié à la contrefaçon dans la fabrication et la distribution des pièces de rechange…
C’est aussi, afin de permettre à chacun de jouer son rôle dans la sensibilisation des dangers de la route et à une appréhension erronée de l’usage qui doit être fait de l’automobile, que ce pôle de la sécurité routière est là. A cet effet, il associera tout au long de cette manifestation, plusieurs intervenants, à savoir la DGSN, la gendarmerie, les assureurs, l’ENACTA ..,  a des débats en atelier autour des thèmes tels que la sécurité sur les routes, les jeunes et l’automobile… La question qui se pose est pourquoi ne pas avoir associé les concessionnaires présents au Salon et même les fabricants de voitures à ces débats ? Pourquoi ne pas discuter des nouveaux gadgets utilisés par les concepteurs ailleurs, non seulement pour le confort et l’esthétique mais aussi pour lutter contre l’insécurité routière tels que les régulateurs de vitesse, les nouveaux concepts des airbags…  Car contrairement à ce que l’on ne cesse de répéter les causes des accidents le facteur humain n’est pas le seul origine de cette hécatombe qu’on enregistre sur nos routes. Les défaillances techniques, les erreurs de conception en sont aussi responsables et seules les fabricants pourraient trouver les solutions adéquates.
Farida Larbi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions