lundi 21 septembre 2020 05:33:32

Mme Laura Baeza présente le bilan des activités culturelles 2009-2012 : Des moments culturels de partage et d’échange

Une conférence de presse a été organisée hier au siège de l’Union européenne par l’ambassadeur, Mme Laura Baeza, qui termine sa mission culturelle en Algérie puisqu’elle est appelée à de nouvelles fonctions en Tunisie, pour présenter un récapitulatif des projets artistiques entrepris au terme de son mandat.

PUBLIE LE : 04-07-2012 | 23:00
D.R

Une conférence de presse a été organisée hier au siège de l’Union européenne par l’ambassadeur, Mme  Laura Baeza, qui termine sa mission culturelle en Algérie puisqu’elle est appelée à de nouvelles fonctions en Tunisie, pour présenter un récapitulatif des projets artistiques entrepris au terme de son mandat. Dans son allocution d’ouverture, le chef de la Délégation de l’Union européenne a tenu à présenter en cette veille de la célébration du cinquantenaire de l’Indépendance ses sincères félicitations au peuple algérien ainsi qu’au Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika : «Comme vous le savez, mon mandat en Algérie s’achève cette année et je dois dire que nous avons partagé des moments forts ensemble dans le domaine culturel», dira-t-elle avant d’ajouter : «Depuis mon arrivée à la tête de cette Délégation à Alger en 2008, je me suis personnellement engagée à développer de la meilleure façon possible nos activités culturelles, car la culture est un vecteur important du renforcement de nos relations bilatérales mais aussi des liens qui unissent nos peuples». S’agissant de l’événement phare programmé dans le cadre des activités une fois par an, elle a constaté la grande affluence du public avec plus de 10 000 spectateurs à chaque édition et a émis le souhait de l’étendre à d’autres villes d’Algérie comme Oran mais a malheureusement déploré le coût de la location des salles de spectacles qui nécessite de gros moyens financiers. Grâce à la première rencontre des écrivains autour du thème «Le dialogue interculturel et le rôle des écrivains dans la promotion de la diversité» qui avait réuni une quinzaine d’écrivains algériens, et européens des contacts fructueux se sont établis entre les intellectuels des deux rives et ont permis de faire connaître la littérature algérienne en Europe où bien des auteurs restent méconnus et rarement traduits. La rencontre  littéraire euromaghrébine de 2010 sur les rapports entre la fiction et la poésie et la contribution de la femme à la pensée, celle de l’autofiction dans la littérature contemporaine en 2011 et les identités plurielles en 2012 - ces deux dernières  ont fait l’objet d’intéressantes publications remises aux journalistes présents - auront permis à plus de cinquante écrivains de se rencontrer, jetant ainsi les bases d’un véritable dialogue interculturel. Seul bémol à ces activités ,celle des «Journées du film européen» qui n’a pas eu beaucoup de succès en raison de la défection du public. Par contre la conférencière notera que les résidences et les expositions photographiques en collaboration avec l’AARC  sur les thèmes du «Patrimoine culturel et architectural algérois» et «Alger, regards croisés» qui s’est déroulée au Bastion 23 a permis aux photographes européens de montrer les travaux réalisés et de monter des expositions. Mme Laura Baeza annoncera qu’à l’occasion des festivités du cinquantenaire, la Délégation et le Parlement européen ont pris l’initiative commune avec Pier Antonio Panzeri, chef de la délégation au Parlement européen, de rendre hommage à l’Algérie en présentant une exposition qui mettra à l’honneur le patrimoine algérien et qui se tiendra du 10 au 13 juillet prochain dans la ville de Bruxelles. La galerie Mohamed-Racim accueillera quant à elle  les étudiants de l’Ecole des beaux-arts qui ont concouru  dans la  représentation des pays européens à travers des toiles de peinture et qui seront récompensés au cours du vernissage qui aura lieu le 15 juillet prochain. En marge de la conférence, Mme Laura Baeza a fait l’annonce  d’un vaste programme de restauration qui concernera des sites archéologiques dans lequel l’Union européenne sera partie prenante et qui sera finalisé pour le mois de Ramadhan dans le cadre d’une convention avec le ministère de la Culture dont le montant s’élève à 22 millions d’euros pour la protection du patrimoine.
L. G.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions