mercredi 23 septembre 2020 10:15:47

Dialogue Sud-Nord Méditerranée : Le Comité Algérie prépare le congrès de Tunis

L’Observatoire de la société civile euro-méditerranéenne inauguré

PUBLIE LE : 26-05-2012 | 23:00
D.R

C’est sur le thème «La société civile et les pouvoirs publics : quel partenariat», que se tiendra à Tunis, du 7 au 9 juin 2012, le troisième congrès du dialogue Sud-Nord Méditerranée pour une vision commune du futur

Une trentaine de pays seront présents. Dans cette perspective, le Comité Algérie a organisé hier une rencontre à l’issue de laquelle les participants devaient arrêter leur feuille de route qui sera soumise au débat dans les ateliers parallèles qui seront organisés à Tunis. Feuille qui ne va pas sortir de la déclaration d’Alger. Pour ce faire, M. Charles-Ferdinand Nothomb, ministre d’Etat belge qui coordonne entre les différents comités des pays de la rive Sud et les représentants européens, et la présidente du Comité Algérie ont soumis à l’assistance composée des membres du Comité, le programme du congrès de Tunis en vue de recueillir les propositions de la partie algérienne. D’emblée, Mme Taya- Ouzrout Yasmina, présidente du Comité Algérie, a tenu à préciser que «le congrès de Tunis doit garder la ligne d’Alger pour permettre une dynamique de la société civile euro-méditerranéenne pour préserver l’esprit du dialogue indépendan, mais pas en contradiction des politiques nationales». Et à la présidente du Comité Algérie d’ajouter : «On ne va pas faire de l’opposition dans les pays qui nous reçoivent.» Il faut rappeler que le 1er Congrès d’Alger, qui s’est tenu du 24 au 26 février 2006, a abordé tous les thèmes du dialogue. Des propositions ont été adoptées dans le cadre de la Déclaration d’Alger qui a affirmé, entre autres, la nécessité de préciser une vision commune d’avenir dans deux domaines de coopération particuliers au cœur des relations méditerranéennes que sont l’éducation et les migrations.
La Déclaration d’Alger a également affirmé la nécessité de «promouvoir la participation active de la société civile aux processus politiques et décisionnels pour  construire un ensemble euro-méditerranéen fondé sur des valeurs universelles qui constitueront les bases pour la promotion des réformes politiques et l’engagement des plans d’actions communs». Les évènements de la Tunisie et de l’Égypte et l’amorce de réorientation de politique dans d’autres pays, comme au sein des institutions européennes en 2001, ont souligné, est-il relevé, l’importance de la compréhension mutuelle des peuples de la Méditerranée et du développement d’une société civile forte et autonome.
Quant à l’absence de représentants de la société civile sahraouie, déplorée par le secrétaire général de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCPPDH), M. Nothomb a déclaré que dans le cadre de la démarche initiée, «nous évitons les pièges dans lesquels sont tombés l’UPM par exemple, en évitant les sujets qui fâchent». Les conflits et les problèmes politiques n’auront, d’après lui, pas droit de cité.
Nadia Kerraz

--------------------------

L’Observatoire de la société civile euro-méditerranéenne inauguré
L’Observatoire de la société civile euro-méditerranéenne a été inauguré officiellement hier à Alger par la présidente du Comité algérien de la société civile en présence de M. Charles-Ferdinand Nothomb, ministre d’État belge. La mise en place de cet observatoire a été décidée à l’issue du 1er congrès du dialogue Sud-Nord Méditerranée tenu à Alger en 2006. En effet, la Déclaration d’Alger, adoptée à l’issue des travaux de ce congrès, a retenu la proposition de la création d’un observatoire de la société civile dont le siège sera à Alger. «Nous allons honorer l’engagement pris à Alger», a déclaré la présidente du Comité Algérie qui a estimé que cet observatoire «est un acquis. Cet organe de réflexion et de suivi sera sur la rive Sud. Or, traditionnellement, ces organismes sont dans la rive Nord».
N. K.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions