vendredi 18 septembre 2020 23:03:10

Aïn-Témouchent : Bouzedjar première zone d’extension touristique

La zone d'extension touristique (ZET) de Bouzedjar sera la première sur dix zones de la wilaya d'Aïn Temouchent à accueillir les projets touristiques des investisseurs, a-t-on appris auprès du directeur du Tourisme et de l'artisanat.

PUBLIE LE : 16-04-2012 | 23:00

La zone d'extension touristique (ZET) de Bouzedjar sera la première sur dix zones de la wilaya d'Aïn Temouchent à accueillir  les projets touristiques des investisseurs, a-t-on appris auprès du directeur  du Tourisme et de l'artisanat.          
Cette zone est dotée d'un plan d'aménagement touristique conformément  à la réglementation en vigueur, après l'achèvement de l'étude lancée dernièrement par les services concernés, a indiqué M. Larbi Mecheri. En outre, l'APW a adopté le schéma d'aménagement de la ZET de Bouzedjar,  ce qui a permis d'entamer l'implantation des projets d’investissement, a-t-il  ajouté.          
Ces études seront élargies prochainement aux neuf autres ZET de la wilaya dont huit sont proches du littoral. La neuvième étant celle de la station thermale de Hammam Bouhadjar, a-t-on souligné. Les structures d'accueil seront davantage renforcées après l’achèvement des études d'aménagement des zones d'expansion touristique (ZET). Le littoral  de la wilaya d'Aïn-Teémouchent compte, en effet, huit ZET, d’une superficie totale de 1.108 ha dont une superficie constructible de 512 ha. Les études d'aménagement de quatre d'entre-elles (Terga, Sbiaat, Chatt El Hillal et Rachegoune) ont été lancées en 2010, a-t-on rappelé.          
Ces actions renforceront des potentialités locales en matière d’accueil estimées actuellement à 2.337 lits offerts par 17 hôtels et résidences touristiques.  Au titre de la saison estivale 2012, la wilaya d’Ain Témouchent pourra compter sur la mise à la disposition de 118 bungalows totalisant 1.100 lits au niveau de Bouzedjar, outre les habitations privées insérées dans le cadre de « l’opération de location chez l’habitant », pour peu qu'elles offrent les conditions minimales de séjour, a signalé la même source soulignant que ce mode  d’accueil représente 90 % des structures d’hébergement à Jijel et un peu moins  à Bejaïa. Durant la saison estivale écoulée, la wilaya d’Aïn-Témouchent a réussi à mobiliser au total quelque 12.489 lits dont 2.337 dans 17 hôtels, 4.084 au  niveau de 13 campings, 3.150 dans neuf centres de vacances et 118 au niveau  de trois auberges de jeunes, a-t-on rappelé. A noter également que le secteur du tourisme sera renforcé, prochainement  dans la wilaya d’Aïn-Témouchent, de 1.440 lits grâce à neuf projets d’infrastructures  d'accueil, dont cinq hôtels et deux résidences touristiques en cours de réalisation.          
La Direction du tourisme et de l’artisanat a lancé, par ailleurs, une  étude concernant le schéma directeur de l’Aménagement touristique (SDAT) de  la wilaya d’Aïn-Témouchent qui constituera une véritable feuille de route pour  la mise en valeur des spécificités touristiques de la région. Ainsi, Hammam  Bouhadjar sera versée dans le tourisme thermal avec sa station, Oualhaça dans le tourisme familial et Sbiaat dans le balnéaire, a-t-on ajouté.          
Ce schéma fera, en outre, l’inventaire de toutes les ressources de la  wilaya d’Aïn- emouchent et de ses produits qu’il proposera aux touristes.           
S’agissant de la station thermale de Hammam Bouhadjar, une commune qui compte 30 sources thermales, M. Mecheri a signalé qu’une opération de réhabilitation vient d’être lancée en vue d’offrir aux curistes et autres visiteurs les meilleures conditions de séjour.           
21.228 curistes ont visité, en 2012, cette station, a-t-il rappelé, avant d'ajouter qu’un dossier visant la mise à niveau de cet établissement sera  transmis incessamment au ministère de tutelle.           
Le ministère du Tourisme et de l’artisanat envisage d’ériger la station  thermale de Hammam Bouhadjar (28 km d’Aïn-Témouchent) en ville thermale. Une  commission composée d’experts et de représentants d’un bureau d’étude étranger  prendra en charge la mutation de cet établissement sur tous les plans.               
Disposant d’une assiette foncière de 15 hectares, cette station thermale bénéficiera d’opérations visant, entre autres, son extension pour offrir d’avantage de capacités d’accueil, a-t-on encore indiqué.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions