jeudi 24 septembre 2020 22:03:32

Selon la banque d’Algérie : “La stabilité monétaire a été préservée”

La Banque d'Algérie a affirmé lundi que la stabilité monétaire de l'Algérie est "préservée" en 2011 malgré la hausse "significative" des crédits à l'économie et une "forte" progression de la masse monétaire.

PUBLIE LE : 21-02-2012 | 23:00
D.R

“Les crédits à l'économie ont significativement augmenté en 2011 (20%) par rapport à l'année 2010 (15,6%), en situation de conditions financières rendues plus favorables par les mesures de soutien prises par les pouvoirs publics", a précisé la Banque d'Algérie dans un communiqué rendu public à l'issue de la réunion du Conseil de la monnaie et du crédit (CMC) sous la présidence de M. Mohammed Laksaci, gouverneur de la banque.         
Une "forte" progression de la masse monétaire a été enregistrée en  2011 (19,5%) contre 13,8% en 2010, a ajouté la Banque d'Algérie qui explique cette tendance par "la croissance des crédits à l'économie conjuguée à l'expansion  des dépenses budgétaires, cette dernière alimentant la formation de l'épargne financière des entreprises et des ménages".         
En outre, "la croissance de la monnaie fiduciaire a été plus élevée (22,5%) pendant que l'inflation a été proche de l'objectif cible de 4%", a souligné la même source.        
 L'année 2011 a été également "marquée par une stabilité financière externe renforcée, elle même portée à la fois par l'amélioration de la position financière extérieure et par un taux de change effectif réel du dinar à l'équilibre", ajoute  le communiqué. Lors de sa réunion le CMC a, par ailleurs, examiné et arrêté les objectifs en matière d'évolution des agrégats monétaires et de crédits ainsi que les instruments de conduite de la politique monétaire par la Banque d'Algérie.         
Ainsi, le taux de progression de l'agrégat monétaire M2 est estimé autour  de 12% pour 2012, prévoit la Banque d'Algérie qui s'attend à "une dynamique de distribution des crédits bancaires notamment vers les PME" en 2012.

--------------------------

Le projet de règlement de la Centrale des risques entériné par le CMC
Le Conseil de la monnaie et du crédit (CMC), réuni lundi dernier sous la présidence du gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohammed Laksaci,  a approuvé le projet de règlement portant organisation et fonctionnement de la Centrale des risques des entreprises et ménages, indique la Banque d'Algérie.         
"Ce projet de règlement s'inscrit dans l'action de modernisation et de développement de la Centrale des risques", précise la Banque d'Algérie dans  un communiqué. Les objectifs recherchés visent à "introduire des mesures d'ordre stratégique conduisant à une amélioration de la performance de la Centrale des risques et de la qualité de l'information partagée par les participants", ainsi qu'à "consacrer la protection des bénéficiaires de crédits".
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions