samedi 26 septembre 2020 12:26:03

Aïn-Témouchent, Repos biologie des poissons : 51 infractions à la législation

La direction de la pêche et des ressources halieutiques (DPRH) de la wilaya d’Aïn-Témouchent a enregistré, durant l’exercice écoulé, 51 infractions concernant le non-respect de la période inhérente au "repos biologique" des poissons, a-t-on appris samedi auprès de son premier responsable.

PUBLIE LE : 05-02-2012 | 23:00
D.R

La direction de la pêche et des ressources halieutiques (DPRH) de la wilaya d’Aïn-Témouchent a enregistré, durant l’exercice écoulé, 51 infractions concernant le non-respect de la période inhérente au "repos biologique" des poissons, a-t-on appris samedi auprès de son premier  responsable.          

Ces infractions, recensées en collaboration avec les services des gardes-côtes de Beni Saf et de Bouzedjar, concernent la pêche en zones interdites (45), le  non-respect de la taille marchande des poissons (5) et l’utilisation de filets de pêche non réglementaires, a précisé M. Abdelkader Zidi. Aussi, il a été procédé à la saisie de deux tonnes de poissons, toutes espèces confondues, qui ont été rejetées à la mer, a-t-il ajouté.         
 L'interdiction de la pêche en période de repos, qui touche tout le littoral de la côte témouchentoise longue de 80 km, est régie par l'arrêté ministériel  du 24 avril 2004 fixant "les limitations d'utilisation des chaluts pélagiques,  semi-pélagiques et de fond dans le temps et dans l'espace".  Elle concerne précisément et du 1er mai au 31 août de chaque  année, "les trois miles marins, mesurés à partir des alignements de référence,  tels que définis par la réglementation en vigueur", a signalé M. Zidi.   Des campagnes d'information et de sensibilisation sont organisées régulièrement  pour toucher l’ensemble des armateurs et marins pêcheurs, stationnés essentiellement à Beni Saf et Bouzedjar. Ceux-ci sont tenus informés sur l’utilité de ce repos  biologique sur tous les plans, scientifique et juridique, entre autres.  Cette action qui coïncide avec l'apparition de regroupements de variétés de poissons de petite taille dans de faibles profondeurs, vise à "mettre fin  aux infractions de la pêche" et à permettre aux petits poissons de "poursuivre leur croissance et de se reproduire", a-t-on expliqué.          
 Il s'agit de favoriser les conditions de régénération en milieu marin et d'en préserver l'équilibre.         
 Pour l’exercice 2010, 45 infractions, dont 29 à Beni Saf et 16 à Bouzedjar, ont été relevées par les services compétents, a-t-on rappelé.          
 La direction de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya d'Aïn-Témouchent a lancé, par ailleurs, en collaboration avec les gardes-côtes,  une action d’actualisation de l’effectif des marins pêcheurs de la wilaya afin d’arrêter, selon M. Zidi, la liste des bénéficiaires des indemnisations décidées par le ministère de tutelle pour la période de repos biologique. "Ceux-ci seront  régularisés à partir de cette année", a-t-on indiqué.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions