jeudi 24 septembre 2020 20:25:51

Importations de véhicules : Une hausse de près de 37% en 2011

L'Algérie a importé 390 140 véhicules en 2011 contre 285 337 en 2010, une hausse de 36,73% due essentiellement à l'augmentation de plus de 37% des importations des concessionnaires, a appris hier l'APS auprès des Douanes algériennes.

PUBLIE LE : 25-01-2012 | 23:00
D.R

L'Algérie a importé 390 140 véhicules en 2011 contre  285 337  en 2010, une hausse de 36,73% due essentiellement à l'augmentation   de plus de 37% des importations des concessionnaires, a appris hier l'Aps  auprès des Douanes algériennes. 

La facture des importations de véhicules a ainsi augmenté de 30,85%,  passant de 270,66 milliards de DA en 2010 à 354,17 milliards de DA en 2011 (près  de 4,8 milliards de dollars au taux de change fixé par la loi de finances de 2011), précise le Centre national de l'informatique et des statistiques (Cnis)  des Douanes. La quarantaine de con-cessionnaires présents en Algérie ont importé 365 948  véhicules en 2011 contre 265 859, en hausse de 37,65%, pour une valeur  de 322,24 milliards de DA (+32,70%), contre 242,83 milliards de DA en 2010,  note le Cnis. Les importations de véhicules par les particuliers ont également connu une hausse en terme de nombre et de valeur. Elles sont passées de 19 478 unités  en 2010 à 24 192 véhicules, soit une hausse de 24,20%. Le montant a également évolué, passant de 27,83 milliards de DA  en 2010 à 31,93 milliards DA, en hausse de 14,72%, ajoute le centre des Douanes. Malgré les effets de la crise économique internationale, l'arrêt du crédit automobile et les taxes introduites depuis 2008 afin de réguler le marché de l'automobile, les importations des automobiles ont repris leur tendance haussière dès 2010.         
Ce rebond des ventes de véhicules neufs s'explique, selon des experts, par la hausse du pouvoir d'achat en 2011 dans le sillage de la revalorisation des salaires des travailleurs dans plusieurs secteurs, notamment la fonction publique, la santé, l'éducation, etc. Par ailleurs, le partenariat prévu avec des constructeurs automobiles étrangers, devrait participer «sans aucun doute» aux efforts de  rajeunissement du parc national de véhicules pour diminuer les importations,  d'une part, et réduire les accidents de la circulation, d'autre part.          
Selon l'Office national des statistiques (ONS), les véhicules de 20  ans et plus représentaient plus de 57,6% du parc national automobile en 2010,  soit 2 487 959 unités, dont plus de la moitié (53,33%) sont des véhicules de  tourisme (1 435 038 véhicules).
«Aujourd'hui, nous sommes pratiquement sur le point d'arriver à un accord» avec Renault, avait déclaré le ministre de l'Industrie, de la PME, et de la  Promotion de l'investissement, M. Mohamed Benmeradi. «Les négociations ont très largement avancé. Nous avons déjà une vision de ce que sera ce partenariat», avait-il-indiqué.
Le ministre avance que la première voiture Renault fabriquée en  Algérie pourrait être livrée 18 mois après la conclusion de l'accord, qui ne devrait pas tarder à être signé.  La future usine de Renault devrait fabriquer 75 000 véhicules dans une  première étape, une production appelée à augmenter à 150 000 véhicules dans  une seconde étape.
La conception du projet sur le plan technologique a été arrêtée, selon  le ministre, qui a annoncé la visite à Alger d'une délégation de Renault dans les prochaines semaines pour rencontrer une soixantaine de sous-traitants  algériens, publics et privés, pour les intégrer dans ce projet. Par ailleurs, M. Benmeradi avait indiqué que son département avait remis une conception d'un autre projet de fabrication de véhicules au constructeur automobile allemand Volkswagen.
«Avec Volkswagen, nous avons tenu deux réunions et nous avons remis un dossier technique sur la conception du projet (...). Nous attendons actuellement  une réponse» de sa part pour engager ensuite les discussions techniques, a indiqué le ministre.                                                     

7,95 millions de véhicules vendus  dans le monde par toyota en 2011    
Le groupe d'automobiles japonais Toyota a annoncé  hier la vente de 7,95 millions de véhicules dans le monde en 2011, cédant  sa première place planétaire à son concurrent américain General Motors.  Ces ventes, comprenant celles des marques de voitures Toyota et Lexus  et des filiales de poids lourds Hino et mini-véhicules Daihatsu, ont baissé  de 6% par rapport à celles de 2010, notamment à cause des conséquences du séisme  du 11 mars dans le nord-est de l'archipel. Premier constructeur mondial de 2008 à 2010, Toyota a été dépassé en 2011 non seulement par General Motors (9,03 millions d'unités), mais aussi par  l'allemand Volkswagen (8,16 millions) et par l'alliance franco-japonaise Renault-Nissan (8,03 millions), qui comprend les ventes du russe Avtovaz détenu  à 25% par Renault.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions