lundi 21 septembre 2020 16:43:15

Après l’incident du Tassili 2 à Oran : Flottement dans la communication

Après un moment de flottement, voire de mutisme, la direction régionale de l’ENTMV-Oran a apporté des précisions suite à la panne technique qui a immobilisé au port d’Oran le ferry Tasssili 2

PUBLIE LE : 01-11-2011 | 23:00
D.R

Après un moment de flottement, voire de mutisme, la direction régionale de l’ENTMV-Oran a apporté  des précisions suite à la panne technique qui a immobilisé au port d’Oran le ferry Tasssili 2 au bord duquel se trouvaient 439 voyageurs (et pas 2.500 comme annoncé par les médias), et un peu plus de 200 voitures en partance ce samedi vers Marseille. Selon le directeur régional M. Nouredine Abdellatif (qui s’exprime ainsi publiquement 24 heures après le communiqué publié par la direction générale de cette compagnie basée à Alger), “il n’y a eu aucune collision du ferry (ni contre le quai, ni contre un rocher) qui aurait endommagé la coque et l’hélice”. En fait, selon ce cadre, “le Tassili 2 est doté de deux moteurs, conformément à la réglementation internationale du transport maritime. En cas de panne en haute mer, un second moteur est, de ce fait, nécessaire pour continuer la traversée. Il se trouve  qu’au moment de la manœuvre, un des deux moteurs ne répondait plus, c’est ce qui a imposé le retour au port d’Oran quelque temps après que le ferry eut pris la mer”. “A aucun moment, les passagers ne se sont trouvés en danger”, souligne-t-on. Plusieurs propositions ont été faites aux passagers pour leur permettre soit de reporter leur voyage, soit de rallier Alger pour embarquer à bord du Djazaïr, étant entendu que tous les frais seront pris en charge par la compagnie maritime.
Sur les 439 voyageurs, 369 ont quitté le bateau, mais un groupe « d’irréductibles », 70 en tout, ont décidé de rester à bord exigeant que le Djazaïr vienne à Oran. Ce qui semble, compte tenu de la programmation des ferries, impossible, mais prouve a posteriori, que les voyageurs n’ont couru aucun danger samedi dernier, sinon toutes les mesures nécessaires auraient été prises pour débarquer la totalité des passagers, y compris les 70 qui ont passé la nuit à bord et dont la restauration a été assurée sur place. En tout état de cause, le Tassili 2 comme les autres ferries de la compagnie algérienne (à l’exception d’un seul qui les dépasse de 500 passagers) dispose d’une capacité de 1.300 voyageurs et pas de 2.500 (aucun ferry algérien n’atteint ce nombre à l’heure actuelle). Il est immobilisé à quai pour au moins 10 jours.
Entre-temps, une commission d’enquête va plancher sur cette affaire.
 M. Koursi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions