lundi 21 septembre 2020 20:16:44

Jeux de hasard : Pile je gagne, face tu perds...

Ils sont des millions à tenter chaque jour leur chance aux jeux de hasard. Qui fait parfois bien les choses. Mais parfois seulement...

PUBLIE LE : 16-09-2011 | 23:00
D.R

Ils sont des millions à tenter chaque jour leur chance aux jeux de hasard. Qui fait parfois bien les choses. Mais parfois seulement...

Les jeux de hasard suscitent un engouement exceptionnel au sein de larges couches de la population. A telle enseigne que même les plus nantis tentent parfois leur chance ; histoire de fructifier davantage leur capital. C’est que le phénomène remonte à la nuit des temps. Tant l’individu a toujours été appâté par la fortune.
Aujourd’hui encore et notamment dans les zones réputées cousues d’or et de diamant telles l’Afrique du Sud et l’Amérique latine, les aventuriers affluent de toute part pour creuser, fouiller en groupe, en famille ou en solo. Quitte à détruire l’écosystème et susciter l’ire de tous les écolos. Et autres amoureux de la nature révoltés par l’insoutenable légèreté des êtres... Une abondante littérature d’ailleurs a été consacrée par d’éminents écrivains à tous ces quêteurs impénitents de «grisbi». Dans les pays musulmans et au regard de la religion, les jeux de hasard sont a priori prohibés. Mais en théorie simplement. Car dans la pratique, il en va tout autrement. Pari sportif, tiercé, loto et poker ont droit de cité, les pouvoirs publics fermant les yeux parce que les jeux rapportent gros... «Misi gros, terbeh gros», soutiennent les adeptes du hasard qui croient dur comme fer en leur chance.
En partant sans doute du principe universel du « pourquoi pas moi ?» Et en subissant surtout l’influence des médias lourds qui ne cessent de rappeler aux uns et aux autres parmi la multitude de parieurs que la chance ne fait pas de quartier et qu’elle sourit donc à tout le monde. Or, sur le plan rationnel et cartésien, les probabilités de toucher le gros lot sont aussi infimes et minces que la retraite des vieux... Lot de consolation tout de même cette excitation qui habite tous les joueurs à la veille des résultats et le jour  du verdict si l’on ose dire...
Bien entendu, la situation se complique davantage lorsqu’on devient accroc au jeu. Tant le phénomène d’accoutumance joue de biens mauvais tours  du fait que telle une drogue il parvient à obnubiler l’esprit et le réduire à une dépendance chronique pour tout dire ; Il se raconte dans les chaumières quelque part au niveau du pays profond qu’un accro au poker ruiné au jeu aurait poussé la « plaisanterie » jusqu’à vendre les bijoux de sa femme à l’insu de celle-ci qui découvrira le pot aux roses bien tardivement hélas. C’est dire donc que le «qmar» peut mener à tout à condition d’en sortir... Ce qui ne constitue pas pour autant un cas isolé loin s’en faut.
Au vrai et comme dans tout jeu de hasard il faut « savoir s’arrêter» et ne pas franchir cet espèce « d’escalier interdit» si préjudiciable et si traumatisant autant d’ailleurs pour le joueur lui-même que son entourage immédiat. Sous d’autres cieux il existe même des joueurs «fichés» soit pour cause de trop plein de savoir faire, soit pour suspicion légitime... Dans tous les cas de figure tous  eux qui ont le jeu dans le sang sinon «fedem» s’exposent à des risques évidents. Car à force de jouer avec le feu on finit par se brûler... Ceci dit heureux quand même tous ces chanceux dont la vie aura basculé du jour au lendemain grâce à cette chance tombée du ciel et qui a pu et su ainsi transformer leur existence en éternelle lune de miel...
A cette réserve près que si l’argent ne fait pas toujours le bonheur, il y contribue en partie...
A. Zentar
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions