dimanche 27 septembre 2020 23:51:41

Exploitation de phosphate à l’est du pays : 6 milliards de dollars pour le mégaprojet

Le mégaprojet intégré d’exploitation et de transformation de phosphate est fin prêt et sera soumis prochainement au gouvernement pour validation, a déclaré, hier à Alger, le ministre de l'Énergie, Abdelmadjid Attar, à l’ouverture d’une réunion interministérielle consacrée au projet intégré phosphate.

PUBLIE LE : 16-09-2020 | 0:00
Ph. : Y. Cheurfi

Le mégaprojet intégré d’exploitation et de transformation de phosphate est fin prêt et sera soumis prochainement au gouvernement pour validation, a déclaré, hier à Alger, le ministre de l'Énergie, Abdelmadjid Attar, à l’ouverture d’une réunion interministérielle consacrée au projet intégré phosphate.

Etaient présents à la rencontre, Mohamed Arkab, Chems Eddine Chitour, Arezki Berraki, Farouk Chiali et Hani Lazhar, respectivement ministres des Mines, de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, des Ressources en eau, des Travaux publics, des Transports, ainsi que Mohamed Cherif Mihoub, ministre délégué chargé de la Prospective.
«C’est un important projet qui entre dans le cadre du programme du président de la République qui a donné des instructions fermes pour son lancement dans les plus brefs délais», a indiqué M. Attar, ajoutant que c’est un projet extrêmement important qui concerne plusieurs secteurs nécessitant des investissements énorme qui s’élèvent à 6 milliards de dollars. Le ministre de l’Energie fera savoir que le projet revêt une importance stratégique pour le pays, avec des retombées économiques considérables, particulièrement pour les wilayas de Tébessa, Souk Ahras, et Annaba et sur toute la région.
«Pour procéder à la réalisation de ce mégaprojet nous avons demandé au gouvernement de restructurer le projet sur trois étapes», a expliqué le ministre de l’Energie, précisant que la première étape nécessite un investissement de 3 milliards de dollars et les deux autres étapes avec un investissement de 1,5 milliard de dollars chacune.
Pour M. Attar, la restructuration du projet permettra d’entamer dans une première étape la production du phosphate et d’autres produits comme des engrais et les revenus de cette première étape seront mis à profit pour financer les deux autres étapes pour finaliser le projet.
Il fera savoir que ce projet permettra la production de certains produits comme les engrais qui seront utilisés dans le secteur de l’agriculture. «Le président de la République a donné des instructions pour réduire de 20 % à partir de 2021 notre dépendance aux hydrocarbures », a rappelé le premier responsable du secteur, soulignant que la réalisation de ce projet et d’autres encore dans divers secteurs vont permettre d’atteindre cet ambitieux objectif. Il note le fait que le secteur pétrolier est en train de préparer l'après-pétrole avec ce projet.
Il a également relevé son importance dans la mesure où il permettra la création de plus de 10.000 postes d’emploi directs et plusieurs milliers de postes d’emploi indirects. M. Attar dira que Sonatrach prévoit de lancer un appel à manifestation d’intérêt et une présélection des sociétés qui ont les technologies et la capacité de participer à l’investissement. «Il va y avoir une compétition libre», a-t-il noté.
Les modalités de financements de ce mégaprojet seront connues après négociation avec les sociétés partenaires, précisant que le financement pourrait se faire par le biais des banques algériennes ou par les sociétés comme Sonatrach.
Le ministre de l’Energie a indiqué que l’Algérie est prête à dégager les moyens financiers nécessaires dans des projets qui ont une rentabilité. Et d’ajouter : «Nous avons 2,2 milliards de tonnes de phosphate dans le gisement et l’Algérie se positionne au troisième rang dans le monde. Il n’y pas de raison pour ne pas réussir le projet.»
Le ministre des Mines, Mohamed Arkab, a relevé l’importance de ce projet pour l’économie nationale. «Le projet de transformation du phosphate et parmi les plus importants projets dans le secteur des mines», a-t-il indiqué.
Il fera part d’une étroite coordination entre les différents secteurs pour la réalisation de ce projet.
    Kamelia Hadjib

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions