dimanche 27 septembre 2020 23:22:01

Salim Boutebcha, DTN de la Fédération de Judo : «Un premier stage réussi»

Le premier stage de la sélection nationale masculine de judo post- confinement s’est achevé dimanche à Tikjda. Le directeur technique de la Fédération algérienne de judo, Salim Boutebcha, se dit satisfait des résultats et des conditions dans lesquelles s'est déroulé ce regroupement.

PUBLIE LE : 16-09-2020 | 0:00
D.R

Le premier stage de la sélection nationale masculine de judo post- confinement s’est achevé dimanche à Tikjda. Le directeur technique de la Fédération algérienne de judo, Salim Boutebcha, se dit satisfait des résultats et des conditions dans lesquelles s'est déroulé ce regroupement.
«Ce premier regroupement après plusieurs mois d'inactivité s'est déroulé dans d'excellentes conditions d'hébergement et de sécurité sanitaire. Les quatorze athlètes retenus pour ce stage en altitude ont bénéficié de tous les moyens nécessaires pour effectuer une bonne préparation. Nous avons convoqué tous les athlètes qualifiés ou qualifiables aux Jeux olympiques, ainsi que quelques jeunes espoirs pour des raisons évidentes de sparring-partner», soutient-il.
«Durant ce regroupement, relève-t-il, l'importance a surtout été donné à l'aspect physique principalement. C'est tout à fait logique après presque sept mois d'arrêt». Boutebcha souligne, en outre,   que l'ensemble des judokas ont subi des tests sanitaires (dépistage) et physiques avant l'entame du stage qui a duré trois semaines entières. Pour le prochain regroupement, il indique que la date exacte dépendra du CNMS et des résultats des tests à effectuer. «Nous souhaitons, au niveau de la fédération, programmer le prochain rendez-vous dans une dizaine de jours.
Cependant, nous ne sommes pas les seuls à décider. Nous sommes soumis au protocole et tenus au respect des rendez-vous pour les tests de dépistage. C'est aussi le cas pour les 15 athlètes de la sélection nationale féminine, qui doivent normalement rentrer en regroupement le 23 du mois. Nous avons préalablement fixé une date, qui reste cependant accrochée aux différentes mesures sanitaire», affirme le directeur technique de la fédération. Abordant les prochaines échéances du judo algérien, il dira : «Nous avons un programme chargé qui s'étend jusqu'au mois de janvier. Ce programme dépend bien évidemment de l'évolution de la pandémie. Des changements peuvent ainsi intervenir à tout moment. Selon le dernier communiqué de la FIJ, il y aura deux slams internationaux avant la fin de l'année. Deux tournois qui entrent dans circuit international, qualificatif pour les Jeux olympiques. Le premier à la fin du mois d'octobre à Budapest (Hongrie) et le second en début décembre à Tokyo (Japon)». «Nous avons aussi les championnats d'Afrique au Maroc, en décembre, ainsi que le master de Doha (Qatar), qui regroupera les meilleurs judokas du monde de chaque catégorie, en janvier 2021», souligne notre interlocuteur. Pour ce qui est de la reprise des entraînements et des compétitions à l'échelle nationale, la FAJ attend toujours le feu vert de la tutelle et des autorités sanitaires nationales.
 Redha M.


 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions