dimanche 27 septembre 2020 21:56:36

Sétif : Impulser la dynamique du développement local

Plusieurs secteurs importants ayant une relation directe avec le quotidien du citoyen ont été examinés, lors de la réunion qui a regroupé le wali Kamel Abla, les chefs de daïra et les membres du conseil exécutif, ainsi que des représentants de la société civile, invités à prendre part à la cérémonie d’installation du nouveau secrétaire de la wilaya, Kaddour Mekki.

PUBLIE LE : 10-09-2020 | 0:00
D.R

Plusieurs secteurs importants ayant une relation directe avec le quotidien du citoyen ont été examinés, lors de la réunion qui a regroupé le wali Kamel Abla, les chefs de daïra et les membres du conseil exécutif, ainsi que des représentants de la société civile, invités à prendre part à la cérémonie d’installation du nouveau secrétaire de la wilaya, Kaddour Mekki.

Une rencontre qui a permis au nouveau premier responsable de cette wilaya de dresser un état des lieux des secteurs de l’éducation, des ressources en eau et de la gestion des plans communaux de développement. Il a instruit les responsables concernés à engager immédiatement certaines actions allant dans le sens de la correction des déséquilibres constatés et d’impulser la dynamique du développement local.  Le wali, qui s’est d’abord penché sur les dispositions prises dans le cadre de la préparation des examens scolaires, a appelé les chefs de daïra et tous ceux qui ont une relation directe avec les deux échéances du BEM et du BAC, à s’investir pleinement et accompagner le secteur de l’éducation dans la préparation minutieuse de ces échéances qui constituent des priorités immédiates et appellent à une conjugaison des efforts.

15 nouveaux établissements  scolaires
 
M. Kamel Abla a consacré une part importante de son intervention à la préparation de la rentrée scolaire 2020-2021 marquée cette année par l’ouverture de 3 lycées, 5 CEM, 7 écoles primaires et un programme conséquent de classes en extension.
Le directeur de l’éducation, qui a procédé à un exposé détaillé, a émis le vœu de voir la commission ministérielle de création des nouveaux établissements scolaires de programmer pour Sétif une seconde rencontre après celle du 8 septembre pour achever tous les établissements programmés et les réceptionner avec toutes les commodités qui s’imposent.
Le wali, intervenant à la lumière de la situation qui prévaut, s’est penché sur le volet important inhérent aux équipements pédagogiques et a appelé les directeurs de la construction et de l’éducation à procéder immédiatement à un bilan des actions engagées pour mettre en place le programme de la rentrée scolaire.
Il s’agit de lancer un programme de rattrapage notamment pour les écoles primaires et leur entretien après plusieurs mois d’inactivité, a-t-il dit, ajoutant que «les élèves doivent disposer d’établissement propres dotés de toutes les commodités».
Comme il appellera à privilégier un contexte psychologique à même de rassurer les élèves et leurs parents en cette période particulièrement sensible. Une rentrée d’autant plus importante quand on sait que cette wilaya, qui compte 1.200 établissements scolaires, est appelée à accueillir cette année plus de 430.000 élèves tous cycles confondus.

L’alimentation en eau potable, une priorité

Le wali dira que l’alimentation des populations en eau potable devra être une priorité. Il s’agira de recenser immédiatement tous les points noirs et prioriser les actions dont l’impact est certain. Le wali relèvera la nécessité de préserver et d’entretenir les forages, notamment ceux qui ne sont plus utilisés lorsque les populations sont alimentées par d’autres réseaux.
«Il reste que si l’alimentation en eau potable est assurée à plus de 40 % par des forages, il faudra aussi penser à acheter des motopompes et les mettre en stock avant l’hiver», relève le wali.
Le nettoyage des cours d’eau et le curage des avaloirs est une des autres actions urgentes à mener sur le terrain, quitte à inscrire une opération immédiatement sur le budget de wilaya, a-t-il ajouté pour se pencher ensuite sur le point inhérent à la gestion des PCD. Il a demandé aux chefs de daïras de faire le point sur la situation et établir rapidement les priorités de l’année 2021 en veillant à impliquer les citoyens, les écouter dans cette démarche de proximité avant les opérations de pré-arbitrage qui débuteront incessamment.
F. Zoghbi

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions