lundi 28 septembre 2020 00:11:18

Avec une histoire d’un quart de siècle : Encore des défis à relever

Le HCA a le mérite d’avoir formé la relève.

PUBLIE LE : 22-08-2020 | 0:00
D.R

Le Haut-Commissariat à l’amazighité ? C’est un quart de siècle d’existence. Il a été créé le 27 mai 1995. Il a certes accumulé une expérience dans la promotion de la langue comme le stipulent ses statuts. Mais tout ne s’est pas fait dans un cadre toujours facile. La ténacité est l’un des moteurs qui accordent énergie et créativité à ses membres. En effet, il continue à activer malgré les difficultés afférentes à son statut juridique liées à la vacance du poste de président de l’institution qui perdure depuis seize années avec le décès de Mohand Idir Ait Amrane.
Le travail mené jusque-là n’a été rendu possible que grâce à la volonté de fer de ses fonctionnaires, à la tête desquels son secrétaire général Si El Hachemi Assad, qui assure la continuité des actions de réhabilitation et de promotion de tamazight, principale mission de l’organisme. Si El Hachemi Assad fait preuve d’un dévouement propre aux technocrates et aux nationalistes engagés.
Infatigable, il déploie des trésors d’énergie en s’attelant depuis son installation au poste de SG en janvier 2014 à rehausser l'image du HCA à travers des réalisations pédagogiques et scientifiques soutenues par une riche production livresque et un travail de proximité dans les coins les plus reculés d'Algérie.
Il a rejoint le HCA en septembre 1998 en tant que sous-directeur à l'action culturelle et de 2000 à 2014 comme directeur de promotion culturelle.
A son actif plusieurs initiatives institutionnelles dont la dernière est la création du prix du Président de la République de la langue et de la littérature amazighes. La proposition a reçu l'aval du Président de la République Abdemadjid Tebboune. L’annonce en a été faite le 27 mai dernier.
Néanmoins, la réalisation des programmes annuels du HCA qui touchent plusieurs domaines comme la communication, l’organisation de rencontres scientifiques et la diffusion de la production livresque, nécessite un renforcement des prérogatives et l'intégration d'autres compétences dans le domaine. La formation des ressources humaines pour préparer l’avenir est l’un des défis des responsables de cette institution rattachée à la présidence de la République.   
A. Mesbah

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions