lundi 28 septembre 2020 00:05:17

M. Belkacem Zeghmati installe le nouveau président de la cour d’Alger : Bientôt de nouveaux mécanismes pour la récupération de l’argent volé

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati, a procédé, hier, à l’installation de Mokhtar Boucherit en qualité de président de la cour d’Alger, en présence du wali d’Alger et du président de la Cour suprême.

PUBLIE LE : 12-08-2020 | 0:00
Ph.:A-Asselah

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati, a procédé, hier, à l’installation de Mokhtar Boucherit en qualité de président de la cour d’Alger, en présence du wali d’Alger et du président de la Cour suprême.

Évoquant le dernier mouvement dans le corps de la justice opéré par le chef d’Etat, M. Zeghmati affirme qu’il ne ressemble en rien aux précédents changements et qu’il se démarque par une importante nouveauté, en l’occurrence la spécialisation des magistrats. «Nous avons mis ce nouveau critère parmi les critères objectifs justifiant les nominations des présidents des cours de justice et des procureurs généraux. C’est un pas important, tout un symbole», assurant avoir privilégié l’impartialité, la transparence et les compétences dans ce mouvement.
A ce propos, le ministre rappelle que par le passé les nominations et les promotions des magistrats se faisaient souvent selon des critères non objectifs, l’allégeance, le clientélisme et le favoritisme. «Il existe une grande volonté de mettre fin à ces pratiques et notre désir est d’arriver à une justice forte, une justice qui soit réellement le refuge des personnes opprimées», a-t-il assuré en relevant que les justiciables attendent beaucoup des magistrats, auxquels il dira : «Vous devez incarner l’autorité morale qui vous guide dans votre mission et être exemplaires comme l’ont été vos aînés.»
S’agissant de la lutte contre la corruption, Zeghmati rappelle que celle-ci constitue une grande priorité pour le gouvernement et a annoncé à cette occasion de nouveaux mécanismes légaux qui seront mis en place à l’avenir, notamment pour la question de la restitution de l’argent volé par «Issaba».
Par ailleurs, devant la prolifération de toutes sortes d’agressions à main armée et atteintes aux personnes et aux biens, Belkacem Zeghmati a rappelé que le président de la République a ordonné l’élaboration d’une loi pour punir sévèrement les auteurs de ces actes criminels. «C’est un phénomène qui a pris de l’ampleur ces derniers temps. C’est devenu insupportable de voir des bandes s’affronter à coups de sabre. Le texte en question est en cours de finalisation et nous allons tout mettre en œuvre pour assurer la quiétude et la sécurité au sein de la société», annonce-t-il. Il a appelé à ce propos les magistrats à faire preuve de rigueur dans l’application des lois et à sanctionner sévèrement les fauteurs de troubles qui écument nos villes et nos quartiers. «Vous êtes les garants de la préservation de la sécurité et du bien-être des citoyens», indiquera-t-il.
L’autre phénomène soulevé par le ministre a trait aux atteintes à la liberté et à la dignité des personnes sur les réseaux sociaux, facebook en tête. A ce sujet, il juge urgent de mettre fin aux agissements de leurs auteurs et estime que ces derniers, profitant du contexte particulier que traverse l’Algérie, marqué par la crise sanitaire, «se croient intouchables en se cachant, à partir de l’étranger pour certains d’entre-deux, derrière des prête-noms sur Internet». «C’est le  sentiment d’impunité qui les encourage dans leur sale besogne, d’où la nécessité de faire preuve de vigilance pour contrecarrer leurs desseins», conclura-t-il.
S. A. M.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions