vendredi 25 septembre 2020 21:47:36

Pétrole de l’Opep : Le prix moyen se maintient à 45 dollars

Le prix du panier de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), constitué de prix de référence de 13 pétroles bruts, s’est maintenu en fin de semaine écoulée à 45 dollars, selon les données de l’Organisation.

PUBLIE LE : 10-08-2020 | 0:00
D.R

Le prix du panier de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), constitué de prix de référence de 13 pétroles bruts, s’est maintenu en fin de semaine écoulée à 45 dollars, selon les données de l’Organisation. Ce panier de référence de l'Opep (ORB), qui comprend le pétrole algérien (le Sahara Blend), s’est établi à 45,17 dollars le baril jeudi après avoir atteint 45,34 dollars mercredi dernier, a précisé la même source. Sur la semaine, l’ORB s’est établi entre 44 et 45 dollars et reste à sa plus importante progression depuis le début de la crise du marché pétrolier causée notamment par la pandémie de Covid-19 et une chute libre de la demande. Pour enrayer la chute des prix, l’Opep et ses alliés ont conclu en avril dernier un accord, qualifié d’historique, portant une baisse massive de leur production s’étalant sur deux ans. Depuis l’entrée en vigueur de cet accord, en plus de la reprise progressive de la demande, les prix de l’or noir ont connu une amélioration. En ce début de mois d’août, les pays signataires de l’accord ont entamé la troisième phase de la réduction portant une baisse de 7,7 millions de dollars. Il s’agit d’une baisse moins que celles appliquées en mai, juin et juillet mais cela n’a pas empêché les prix de l’or noir de se maintenir entre 44 et 45 dollars durant la première semaine du mois d’août.
Vendredi, l’Arabie Saoudite et l’Irak, deux membres de l’Opep ont souligné l'engagement total de leur pays à l’accord de réduction de la production dans le cadre de l’Opep +. Ils ont également déclaré que les efforts déployés par les Etats membres de l'OPEP + renforceraient la stabilité des marchés mondiaux du pétrole, accéléreraient son équilibrage et enverraient des signaux positifs aux marchés. L'Irak, qui a accepté de réduire sa production de 1,06 million de barils par jour dans le cadre de l'accord, compte faire une réduction supplémentaire de sa production pétrolière d'environ 400.000 barils par jour en août pour compenser sa surproduction au cours de la période écoulée sous l’OPEP + pacte de réduction de l'offre, selon son ministre de l’Energie, Ihsan Abdul Jabbar. Pour rappel, l’Opep+ avait adopté le mécanisme de la compensation pour les pays qui n’ont pas pu atteindre pleinement la conformité en mai et juin de l'accord du 12 avril dernier. Les pays concernés ont été invités à rattraper les écarts en juillet, août et septembre 2020.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions