lundi 28 septembre 2020 22:58:29

Prétendue fuite à l'étranger du Général Major Meftah Souab : Le MDN dément les informations

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a démenti «catégoriquement», hier dans un communiqué, des informations véhiculées par des «pseudo-journalistes» prétendant que le général major Meftah Souab, ancien Commandant de la 2e Région militaire, serait «en fuite dans un pays européen et qu'il fait l'objet de poursuites judiciaires en Algérie».

PUBLIE LE : 06-08-2020 | 0:00
D.R

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a démenti «catégoriquement», hier dans un communiqué, des informations véhiculées par des «pseudo-journalistes»  prétendant que le général major Meftah Souab, ancien Commandant de la 2e Région militaire, serait «en fuite dans un pays européen et qu'il fait l'objet de poursuites judiciaires en Algérie».
«Certains individus, en fuite à l'étranger, qui s'adonnent à la désinformation et à la diffamation, ont diffusé des informations mensongères conçues dans leur imaginaire prétendant que le général major Meftah Souab, ancien Commandant de la 2e Région militaire était en fuite dans l'un des pays européens et qu'il fait l'objet de poursuite judiciaire en Algérie», précise le communiqué.
La même source «tient à souligner que le général major Meftah Souab a bénéficié d'une prise en charge par les services de la santé et du social du ministère de la Défense nationale, pour des soins médicaux au niveau de l'un des hôpitaux d'un pays européen depuis février 2020 et qu'il n'a jamais quitté cet hôpital pour des soins dans un autre pays jusqu'à son retour en Algérie, hier 04 août 2020, après que ses médecins traitants lui ont préconisé de poursuivre son traitement à l'hôpital central de l'Armée Mohamed-Seghir-Nekkache à Aïn Naâdja».
Le MDN «dément catégoriquement ces allégations véhiculées par ces pseudo-journalistes, eux-mêmes
poursuivis par la justice algérienne et en état de fuite à l'étranger, qui s'adonnent aux pratiques du chantage et de la désinformation pour induire en erreur et orienter l'opinion publique servant leurs objectifs malsains».
Il condamne «fermement» ces pratiques «pernicieuses» et prendra «les mesures juridiques adéquates pour poursuivre ces individus en justice», conclut le communiqué.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions