lundi 03 aot 2020 23:29:02

Iran – Etats-Unis : Téhéran écarte toute négociation avec Trump

La guerre des mots entre Téhéran et Washington ne faiblit pas. Le guide suprême d’Iran, Ali Khamenei, a une nouvelle fois écarté vendredi toute éventuelle négociation avec les Etats-Unis car elle profiterait selon lui uniquement au président Donald Trump en campagne pour l’élection présidentielle. Dans un discours télévisé à l’occasion de l’Aïd al-Adha, le numéro un iranien a également estimé que la politique de sanctions des Etats-Unis contre son pays avait échoué.

PUBLIE LE : 02-08-2020 | 0:00
D.R

La guerre des mots entre Téhéran et Washington ne faiblit pas. Le guide suprême d’Iran, Ali Khamenei, a une nouvelle fois écarté vendredi toute éventuelle négociation avec les Etats-Unis car elle profiterait selon lui uniquement au président Donald Trump en campagne pour l’élection présidentielle. Dans un discours télévisé à l’occasion de l’Aïd al-Adha, le numéro un iranien a également estimé que la politique de sanctions des Etats-Unis contre son pays avait échoué.
 Les tensions entre les deux pays ont également pris une autre tournure avec l’annonce par le secrétaire d'Etat américain d’un élargissement de la portée des sanctions sur le métal contre l'Iran, avec dans le viseur 22 matériaux spécifiques qui sont, selon lui, des utilisations en lien avec les programmes nucléaire, militaire ou balistique de Téhéran. Dans un communiqué, Mike Pompeo a qualifié cette mesure d' «expansion majeure» aux sanctions liées au métal instaurées par le département d'Etat américain, permettant à Washington de placer sur liste noire les entités et individus qui transféreraient en tout état de cas ces matériaux vers l'Iran. «Les programmes nucléaires de missile balistique et militaire de l'Iran constituent une grave menace à la paix et la sécurité internationales», a dit le chef de la diplomatie américaine, ajoutant qu'il confirmait que le corps des Gardiens de la révolution contrôlait, selon lui, le secteur du bâtiment iranien.
Pays ennemis, leur animosité n’a cessé de croître depuis le retrait unilatéral en 2018 de l’administration Trump de l'accord sur le nucléaire iranien, suivi du rétablissement de lourdes sanctions américaines. «Il n’y a aucun doute que les sanctions sont un crime, un coup des Etats-Unis contre l’Iran», a encore dit Ali Khamenei accusant au passage les Etats européens, parties prenantes à l’accord sur le nucléaire, de «n’avoir rien fait» pour garantir les bénéfices économiques pour l’Iran prévus par le pacte et estimé que le mécanisme de troc conçu pour contourner les sanctions américaines était un « jouet inutile». Le mécanisme «Instex» créé par l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni, fonctionne comme une chambre de compensation et permet à des entreprises européennes de commercer avec l’Iran sans s’exposer aux conséquences des sanctions extraterritoriales américaines.
M T

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions