lundi 03 aot 2020 22:59:21

Suite au rapport de la cellule de détection de la FAF dans l'hexagone : La DTN Française en état d'alerte

Dans son dernier numéro France Football a consacré une page spéciale aux jeunes talents binationaux susceptibles de porter les couleurs Vert et Bleu. Le magazine sportif a recensé les cinq plus grands espoirs actuels qui sont sous la loupe de Belmadi et son staff technique.

PUBLIE LE : 29-07-2020 | 0:00
D.R

Dans son dernier numéro France Football a consacré une page spéciale aux jeunes talents binationaux susceptibles de porter les couleurs Vert et Bleu. Le magazine sportif a recensé les cinq plus grands espoirs actuels qui sont sous la loupe de Belmadi et son staff technique.

L’auteur du papier, un journaliste d'origine algérienne qui a ses contacts au sein de la FAF, a cité les propos de Zetchi à la radio nationale. «Plusieurs joueurs binationaux vont jouer pour l’Algérie», avait révélé le président de la Fédération algérienne de football, visiblement confiant et heureux du travail réalisé par la cellule de détection installée dans l'hexagone en début d'année. En l'espace de quatre mois seulement et au bout d'un travail de fourmi assez minutieux et sérieux, celle-ci a établi une liste de plus de 150 joueurs d'origine algérienne, âgés entre 16 et 23 ans, évoluant pour la majorité dans des formations de Ligue Une et Deux du championnat de France.
Un réservoir non négligeable de joueurs sur lequel la sélection algérienne pourrait s'appuyer à l'avenir. Surtout lorsqu'on connaît la renommée mondiale et la qualité des centres de formation français, qui alimentent régulièrement les plus grands clubs du Vieux Continent. Depuis la victoire des Verts à la CAN 2019, beaucoup de joueurs d'origine algérienne, encouragés entre autres par des stars telles que Benzema, Nasri ou encore Ribery, et très émus par la liesse populaire et la fierté affichées par les expatriés partout dans le monde après le sacre, ont émis le vœux de porter le maillot de l'EN.
Par ailleurs, les expériences ratées de grands joueurs d'origine algérienne, chez les Bleus (Benzema, Meriem, Nasri...), poussent ces jeunes talents, souvent convoqués dans les sélections jeunes puis abandonnés, à réfléchir sérieusement à leur carrière. D'autant que le mondial 2022 approche à grande vitesse et que la sélection algérienne pourrait être une sérieuse option pour y prendre part, alors que la piste française est difficile d'accès.    
Ainsi, cet article n'est, selon toute vraisemblance, pas du tout anodin. La revue spécialisée, qui décerne chaque année le ballon d'or mondial, entend bien alerter la direction technique française sur d'éventuelles fuites de jeune pépites à l'avenir très prometteur. D'autant plus que la FFF se mord encore les doigts d'avoir laissé échapper des joueurs de l'envergure de Mahrez et Bennaceur. Contre tout attente, France Football ne fait pas allusion aux deux stars de l'Olympique Lyonnais, Rayan Cherqui et Oussama Aouar, qui font l'objet de convoitise de nombreuses grandes formations européennes, de l'étoile montante du PSG Adil Aouchiche, fraîchement débarqué à l'AS Saint Etienne, et encore moins à la vedette des Girondins de Bordeaux Yassine Adli, suivi par de grands clubs du Vieux Continent. L'article en question cite d'autres footballeurs au talent confirmé. Il s'agit du milieu de terrain offensif de l'AS Saint Etienne Billel Benkhedim (19 ans), du latéral gauche du FC Liverpool Yasser Larroussi (19 ans), Du meneur de jeu du RC Lens Adam Oudjani (18 ans), du latéral droit de l'OGC Nice Yanis Hammache (21ans) et du milieu excentré du FC Paris Said Arab (20 ans). Autant d'éléments de qualité sur le point de rejoindre les Verts au grand dam de la France.
Redha M.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions