samedi 26 septembre 2020 21:19:03

L’ANP prête à soutenir le système sanitaire national

Le Général-Major Saïd Chanegriha en visite en 1re Région Militaire à Blida

PUBLIE LE : 08-04-2020 | 23:00
D.R

Dans le cadre du suivi, sur le terrain, du degré d'exécution des mesures prises pour la lutte contre le Coronavirus COVID-19, le Général Major Saïd Chanegriha, chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire par intérim, a effectué, ce mercredi 08 avril 2020, une visite de travail et d’inspection en 1re Région militaire à Blida, indique, hier, un communiqué du MDN.
A l’issue de la cérémonie d’accueil,   le Général Major, chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire par intérim, a observé un moment de recueillement à la mémoire du vaillant Chahid M’hamed Bouguerra", commandant de la 4e Wilaya historique, dont le nom est porté par le siège du Commandement de la Région. Pour la circonstance, il a déposé une gerbe de fleurs devant sa stèle commémorative et récité la Fatiha à sa mémoire et à celle de nos valeureux Chouhada.
Ensuite et en compagnie du Général Major Ali Sidane, commandant de la 1re Région militaire, et du Général Major Abdelkader Bendjeloul, Directeur central des Services de Santé militaire, le Général Major, chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire par intérim, a entamé sa visite à partir du Centre régional médico-chirurgical à Blida, où il s'est enquis, au niveau du Centre de confinement sanitaire, des différentes mesures prises pour prendre en charge les personnels militaires touchés par ce virus, ainsi que des procédures préventives pour la sécurisation des staffs médicaux exerçant dans les premiers rangs et ayant un contact direct avec les patients.
Sur les lieux, le Général Major a donné aux différents cadres et responsables un ensemble d'instructions et orientations visant à contrecarrer efficacement cette épidémie et à éviter sa propagation dans les rangs de l'Armée nationale populaire, en sus de la prise des mesures nécessaires à la préservation de la disponibilité des unités et des Forces au plus haut niveau.
A l’occasion de cette visite,  le Général Major a inspecté l'Hôpital militaire régional universitaire en cours de réalisation et dont les travaux de construction ont enregistré un taux d’avancement considérable. Sur place, il a donné aux responsables régionaux, notamment ceux en charge des infrastructures militaires, des instructions et des orientations portant sur la nécessité de respecter les délais de réalisation et de veiller sur la qualité des travaux, car il s'agit d'un édifice sanitaire de qualité qui répond aux normes internationales dans ce domaine, et qui permet d'assurer, après l'entrée en service, une couverture médicale optimale au profit de tous les personnels militaires exerçant en territoire de la 1re Région militaire, sachant qu'une partie de cet hôpital a été consacrée à la lutte contre cette épidémie à travers l'admission des cas contaminés par ce virus. le Général Major s'est réuni avec les membres du staff médical en charge de ce pavillon et leur a présenté ses remerciements pour leurs efforts dans la prise en charge des cas y présents, comme il les a exhortés à poursuivre leur travail avec professionnalisme et dévouement. Au niveau de l'Institut de recherche et de développement relevant de la Direction des fabrications militaires, le Général Major a suivi un exposé sur les missions et les activités de cet Institut, notamment celles ayant trait à la recherche pour faire face au Coronavirus, et ce en utilisant les équipements de protection dédiés au personnel médical et paramédical, en sus des appareils de respiration artificielle, dont l'Institut a développé des prototypes qui seront réalisés après validation. Le Général Major a consacré la deuxième étape de sa visite à l'Hôpital central de l'Armée ‘‘Docteur Mohamed-Seghir-Nekache’’ à Aïn Naâdja/Alger, où il s'est enquis des dernières mesures et procédures engagées par les composantes de l'hôpital pour une parfaite prise en charge des personnels militaires et leurs ayants droit contaminés par cette épidémie, comme il s’est enquis des différents équipements modernes et les moyens médicaux dont dispose l'hôpital.
Ensuite, le Général Major, chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire par intérim, s'est réuni avec les cadres et les personnels de l'Hôpital central de l'Armée, notamment les médecins, les infirmiers et les personnels du paramédical, où il a saisi l'occasion pour leur exprimer ses remerciements et sa gratitude pour les efforts qu'ils fournissent avec dévouement et abnégation depuis le début de la propagation de cette dangereuse épidémie:
«De prime abord, je tiens à vous présenter, en mon nom propre, au nom de Monsieur le président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, ainsi qu'au nom de l’ensemble des personnels de l’Armée nationale populaire, les plus profondes marques de remerciements, de considération et de reconnaissance pour les sacrifices et les efforts laborieux que vous avez consentis, notamment depuis le début de la propagation de ce dangereux virus.
Ces efforts dévoués ainsi consentis ne sont pas étrangers aux descendants des Moudjahidine de l'Armée de Libération Nationale durant la Glorieuse Révolution de Libération, lors de laquelle les Moudjahidine médecins et les infirmiers, alors munis de moyens modestes, avaient accompli parfaitement leur devoir sacré, et ils avaient, remarquablement, réussi à  traiter non seulement les soldats blessés de l'Armée de Libération Nationale, mais aussi les habitants des villages isolés dans les montagnes, le désert et les frontières, en assurant la prise en charge médicale nécessaire aux femmes, aux enfants et aux personnes âgées.
Sur le même chemin de nos aïeux, la Santé militaire accomplit aujourd'hui son rôle de manière parfaite, et n'épargne aucun effort pour assurer la couverture médicale à nos concitoyens, notamment ceux se trouvant dans les zones éloignées et frontalières à travers tout le territoire national, faisant ainsi de la Santé militaire un trait d’union solide entre l’Armée nationale populaire et sa profondeur populaire».
le Général Major a souligné l’impératif de l’état-prêt du secteur de la Santé militaire, de nos hôpitaux et structures de santé pour soutenir le système sanitaire national en cas de nécessité:
«Je tiens à souligner l’impératif de l’état-prêt du secteur de la Santé militaire, de nos hôpitaux et structures de santé pour soutenir le système sanitaire national en cas de nécessité et s’engager aux côtés de notre cher peuple dans cette dangereuse pandémie, d’autant plus que la Santé militaire possède une longue expérience dans la gestion des crises et des catastrophes naturelles qu'a connues notre pays, à l'instar des séismes de l'Asnam et de Boumerdès, ainsi que les inondations de Bab El Oued, sachant que la sécurité sanitaire est une partie intégrante de la sécurité publique dans son sens le plus large.»

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions