mardi 04 aot 2020 00:26:10

Réunion des pays Opep+ par vidéoconférence

en quête d’un nouvel accord

PUBLIE LE : 04-04-2020 | 23:00
D.R
En raison de l'incapacité des pays producteurs de pétrole à s'entendre, les cours du pétrole se sont effondrés, et la pandémie du nouveau
 coronavirus a aggravé la situation, en faisant chuter la demande.
 
Durant plusieurs semaines, les cours ont évolué en dents de scie, voire même sous les 30 dollars le baril. L'horizon s'est obscurci pour les marchés, effrayés par la propagation implacable du nouveau coronavirus partout dans le monde et en particulier aux Etats-Unis, première économie de la planète. Face au désespoir des entreprises, des investisseurs et des consommateurs, ainsi que la lourde chute du climat des affaires partout dans le monde, les craintes des marchés ont été confirmées. 
La pandémie de coronavirus a mis le monde et son économie à genoux, les marchés financiers n'ont pas été épargnés et ont vu s'envoler des sommes colossales. Des dizaines de milliers de milliards envolés, un choc externe aux marchés. De fait, Standard and Poor's ou Moody's ont commencé à dégrader notes et perspectives à tours de bras. Les plans de sauvetage historiques se chiffrant en milliard, annoncés par les pays et les institutions internationales, le G7 et le G20 pour endiguer la crise et combattre l'impact économique de l'épidémie, n'ont pas infléchi la tendance. Dans ce contexte, la situation est toujours difficile à évaluer et les experts tablent déjà sur une récession sévère de l'économie mondiale, alors que le marché du pétrole est déjà dans le rouge. Malgré la pandémie du coronavirus qui terrasse l'économie mondiale et la demande de pétrole, la production de brut continue à tout va, notamment en Arabie Saoudite et aux Etats-Unis, poussant les capacités de stockage dans leurs limites.
 Le rôle de l'Arabie Saoudite et de la Russie dans la chute actuelle des cours du pétrole a été vivement critiqué. Mais une petite éclaircie ces deux derniers jours vient de l'annonce de la tenue demain de la réunion exceptionnelle des pays de l'Opep+ par vidéoconférence. Le Cartel et ses partenaires vont peut-être décider du niveau de probables coupes supplémentaires dans leur production pour tenter d'enrayer la chute des cours. Cette réunion a pour objectif de discuter l'adoption d'une «nouvelle déclaration de coopération» et d'une réduction de la production à hauteur de 10 millions de barils par jour. Le principal enjeu pour le Cartel et ses alliés sera d'éviter le fiasco de la précédente réunion, qui s'est soldée non seulement par une absence d'accord mais par une déclaration de guerre des prix par l'Arabie Saoudite, chef de file du Cartel. Cette réunion laisse entrevoir de réels espoirs, surtout que la Russie a annoncé la couleur, identique à l'Arabie Saoudite et le reste des pays producteurs de pétrole. 
Pour sortir de la crise, certains experts parlent d'une relance économique généralisée après la pandémie pour soutenir la demande, par un accord des grands pays producteurs pour stabiliser la production. D'autres pensent que la panacée ultime actuellement, c'est le dollar et la Fed travaille activement pour alimenter la planète en billets verts. Jeudi dernier, les cours du pétrole ont enregistré la plus forte hausse de l’histoire, flambant de plus de 20% après des tweets du président américain promettant une réduction d'environ 10 millions de barils de la production russe et saoudienne pour rééquilibrer le marché de l'or noir. Mais des doutes émergeaient toutefois quant à une fin effective de la guerre des prix entre Ryad et Moscou. Pour le moment, rien de concret n'en est en vue, mais c'est une réunion reste cruciale. L'espoir d'un apaisement de la guerre des prix et d'une production enfin jugulée de manière conjointe, même si elle ne sera sûrement pas en mesure de répondre au déficit abyssal de la demande en or noir, a toutefois permis jeudi et vendredi aux cours de se reprendre.
 
Farid Bouyahia
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions