mardi 22 septembre 2020 11:27:00

Le PRA rend hommage aux étudiants algériens

Dans le cadre de la célébration de la journée nationale de l’Etudiant, M. Kamel Bensalem, SG du Parti du renouveau algérien (PRA), a organisé une sympathique rencontre sur le thème

PUBLIE LE : 18-05-2011 | 16:35
D.R

Dans le cadre de la célébration de la journée nationale de l’Etudiant, M. Kamel Bensalem, SG du Parti du renouveau algérien (PRA), a organisé une sympathique rencontre sur le thème, mardi après-midi, au siège de son parti, à El Mouradia, au cours de laquelle il a rendu un vibrant hommage aux étudiants algériens, qui se sont fait un devoir, le 19 mai 1956, de quitter les bancs de l’université pour rejoindre le maquis, afin de libérer le pays du joug colonial.
M. Farouk Ksentini, président de la CCNPPDH, M. Benmahdjoub, P/APC d’El Mouradia, les représentants des ambassades de l’Etat de Palestine et de la RASD, ainsi que nombre de cadres du parti, étaient présents à cette manifestation, qui a été marquée par une allocution d’ouverture du SG du PRA, dans laquelle il a d’abord rappelé l’importance  de cette date historique dans la marche triomphale de la Révolution de Novembre avant de mettre l’accent sur le haut niveau de conscience politique des étudiants algériens à l’époque, comme Belaïd Abdesslem, Mohamed Seddik Benyahia, Taleb Abderrahmane, Dr Benzerdjeb, lesquels ne se sont pas fait prier pour déserter les bancs de l’université pour rallier la cause sacrée de la libération nationale. Dans ce contexte, le SG du parti a souligné la nécessité pour tous et toutes, notamment les générations  d’aujourd’hui, de retenir les leçons du passé pour bien préparer l’avenir. Ensuite, il a évoqué la longue lutte du peuple palestinien pour le recouvrement de ses droits à la liberté et à l’indépendance avant de se féliciter de l’aboutissement des efforts de médiation entre les frères palestiniens. La récente célébration de la «Nakba» de 1948, par le peuple palestinien a permis à M. Kamel Bensalem de conclure son intervention en renouvelant le soutien et la solidarité de son parti aux causes sacrées des peuples palestinien et sahraoui en lutte.
Un aperçu historique sur cette date marquante de la Révolution de Novembre a été ensuite présenté par un cadre du parti, suivi d’un bref témoignage de Maître Farouk Ksentini sur l’événement, dans lequel il a signalé qu’il a vécu le 19 Mai 1956 à Boufarik, alors qu’il suivait sa scolarité dans un collège de la localité. A ce propos, le président de la CCNPPDH a tenu particulièrement à souligner la volonté et la détermination des étudiants et lycéens algériens de quitter les bancs des établissements scolaires et participer à la lutte de Libération.  Le programme de célébration s’est poursuivi à travers la présentation d’une conférence sur l’hymne national, en rappelant que c’est sur ordre du chahid Abane Ramdane que nombre de moudjahidine se sont mis à l’œuvre de conception, dans laquelle le défunt poète et moudjahed Moufdi Zakaria s’est brillamment illustré, comme on sait, et ce à travers son texte extraordinaire «Kassamen». L’intervenant a ensuite expliqué comment s’est fait la composition de l’hymne national, et ce,  jusqu’à la belle réalisation de l’ami de la Révolution algérienne, le grand compositeur égyptien Mohamed Faouzi, finalisée par des retouches du défunt compositeur algérien Haroun Errachid.
Mourad A.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions