lundi 21 septembre 2020 16:47:22

Journée portes ouvertes sur la création de micro-entreprises : Le mode d’emploi

Bientôt un projet de décret exécutif relatif à l’installation des cellules de suivi

PUBLIE LE : 08-04-2011 | 17:46
D.R

Initié par  HYPERLINK "http://www.atfp.formation.tn/" \t "_blank",  l’association des jeunes investisseurs de la wilaya d’Alger  la première édition de journée portes ouvertes sur la création de micro-entreprises au profit des futurs diplômés de la formation et de l’enseignement professionnels a eu lieu jeudi dernier à l’INSFP de Beaulieu (Oued Smar).
Cet événement de grande envergure a été inauguré par M. El-Hadi Khaldi  ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels qui s’est félicité de ce genre d’initiative qui valorise les efforts de l’Etat en faveur de la promotion  des jeunes diplômés du secteur à travers les différents dispositifs de formation de soutien et d’accompagnement aux jeunes afin de les intégrer dans les activités économiques en créant leur propre micro entreprise. Le ministre n’a pas manqué de rappeler  les importantes décisions annoncées par le Président de la République destinées à valoriser davantage les dispositifs d’aide à la création propre d’activités et d’emplois par le biais des micro- investissements, qui ont eu un écho  favorable auprès des jeunes stagiaires rencontrés sur les lieux.
La suppression de l'apport personnel exigé au micro-crédit pour l'achat de la matière première et le relèvement à 100 % du taux du prêt non rémunéré (PNR) pour ce même type de financement, les a «largement réconfortés et encouragés»  à réaliser leurs projets et à investir dans différents domaines.
Dans leurs interventions, les représentants des différentes agences de soutien ont passé en revue  les nouveautés en matière d’octroi de crédits par les candidats aux micro-investissements  et ce dans le cadre de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des Jeunes (ANSEJ) et de la Caisse nationale de chômage (CNAC) ces derniers expliquent-ils,  bénéficieront de plusieurs  encouragements telle que la réduction de leur apport personnel au titre du financement de l’investissement (ramené de 5% à 1% pour les investissements ne dépassant pas 5 millions de dinars, et de 10% à 2% pour les investissements allant jusqu’à 10 millions de dinars), l’élargissement du seuil maximal de bonification des taux d’intérêts sur le crédit bancaire (à savoir 80% au nord et 95% au sud et dans les Hauts Plateaux) aux activités dans le bâtiment, travaux publics et l'hydraulique (BTPH) et l’industrie de transformation, l’extension des périodes de différés à une année sur le remboursement des intérêts et de 03 années sur le paiement du principal du crédit bancaire , l’octroi, si nécessaire, d’un crédit supplémentaire sans intérêt de 500.000 DA pour la location du local destiné à l’activité, ou pour l’acquisition d’un véhicule aménagé en atelier, lorsqu’il s’agit d’une activité professionnelle par les diplômés de la formation.
Sarah SOFI

Bientôt un projet de décret exécutif relatif à l’installation  des cellules de suivi
Lors de la journée “portes ouvertes sur la création de micro-entreprises” le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels , a indiqué que le projet de décret exécutif relatif à l’installation des cellules de suivi et d’accompagnement en matière de formation et d’enseignement professionnels sera soumis incessamment au gouvernement. Pour rappel une commission de trois ministères, à savoir l’Emploi, la Formation professionnelle et la Solidarité nationale s’est chargée  d’élaborer le rôle de ces cellules de soutien, leur mission et leurs  organes. C’est ainsi qu’il a été décidé de leur composante, à savoir un représentant de chaque  un des dispositifs d’aide au recrutement des jeunes existant (ANSEJ, ANJEM, CNAC et ANEM). Ces représentants, formés au préalable, auront pour rôle d’organiser des rencontres avec les jeunes stagiaires dans le but d’expliquer les aides offertes, et autres démarches à suivre pour bénéficier d’un appui pour un éventuel projet.
Leur mission première est donc d’orienter les jeunes dans leurs choix d’après formation.
S.S.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions